Youssouf Fofana voit sa peine alourdie pour avoir agressé des surveillants

JUSTICE Condamné à la perpétuité pour le meurtre d’Ilan Halimi en 2006, le leader du «Gang des Barbares» avait notamment agressé un surveillant avec une brosse à dents affûtée…

Vincent Vantighem

— 

Youssouf Fofana escorté par deux policiers le 4 mars 2005 à l'aéroport d'Abijan
Youssouf Fofana escorté par deux policiers le 4 mars 2005 à l'aéroport d'Abijan — Issouf Sanogo

«Prendre encore 10 ans, ça ne me dérange pas!» avait prévenu Youssouf Fofana. La cour d’appel de Caen (Calvados) n’est pas allée jusque-là. Mais, elle a tout de même alourdi, vendredi, la peine à laquelle l’ancien leader du «Gang des Barbares» avait été condamné pour avoir agressé à deux reprises des surveillants pénitentiaires de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne).

>> Les Faits: Youssouf Fofana agresse un surveillant de prison

Les juges l’ont condamné à quatre ans de prison supplémentaires, soit une année de plus que la peine prononcée en première instance. Il devra également verser 120 euros au titre des frais de justice.

«Y avait pas de soleil»

Condamné en 2009 à la perpétuité avec 22 ans de sûreté pour avoir séquestré, torturé et tué le jeune juif de 23 ans Ilan Halimi, en 2006, Youssouf Fofana comparaissait cette fois pour avoir agressé deux surveillants pénitentiaires avec des armes artisanales, les 24 décembre et 10 février. La première fois, c’était avec une boîte de sardine bricolée. La seconde, avec une brosse à dents qu’il avait, au préalable, affûtée.

>> Procès: Fofana avoue le meurtre d’Ilan Halimi

Encadré par une demi-douzaine d’hommes cagoulés du peloton d’intervention interrégionale de gendarmerie et une vingtaine de policiers, le prévenu a indiqué qu’il avait appel de sa première condamnation car le jour du procès en première instance, «y avait pas de soleil».

>> Eclairage: Les prisons au bord de l’asphyxie

Alternant mutisme et déclarations ironiques, sans lien avec les faits, il est même parti dans un grand éclat de rire avant que la cour ne se retire pour délibérer. Agé de 33 ans, il est, a priori, libérable en 2028.