Bac 2014: De 13 à 92 ans, 686.907 candidats s’apprêtent à passer l'examen

EDUCATION «20 Minutes» fait le point sur l’édition 2014 du baccalauréat...

Vincent Vantighem

— 

Des lycéens passent une épreuve du baccalauréat à Paris. Le gouvernement a annoncé des mesures pour rendre l'éducation prioritaire plus attractive et efficace
Des lycéens passent une épreuve du baccalauréat à Paris. Le gouvernement a annoncé des mesures pour rendre l'éducation prioritaire plus attractive et efficace — Fred Dufour AFP

La boule au ventre, les mains un peu moites et la perspective de jouer une partie de son avenir sur une seule petite semaine. A partir de lundi, 686.907 candidats plancheront sur les épreuves 2014 du baccalauréat. Avec, comme il est de coutume, un peu de philosophie pour commencer. 20 Minutes fait le point sur l’édition 2014 de l’épreuve la plus célèbre de l’éducation française…

686.907 candidats de 13 à 92 ans
Général (50%), professionnel (30%) ou technologique (20%): 686.907 candidats vont passer le bac cette année. Des effectifs en hausse de 3,3% par rapport à 2013 auxquels il faut ajouter les 477.656 élèves de première qui vont également passer les épreuves anticipées du bac.

«Après une légère baisse, ça repart à la hausse», se réjouit Florence Robine, directrice de l’enseignement scolaire, pointant notamment la forte hausse dans la voie professionnelle.

Dans le lot, 19.786 candidats se présentent librement aux épreuves. Ils représentent 2,9% de l’effectif global.

170.000 correcteurs pour 4 millions de copies
Ils espèrent tous ne pas tomber sur une «peau de vache». Après avoir planché pendant une semaine, les candidats verront leurs 4 millions de copies remises à près de 170.000 correcteurs et examinateurs. Ces derniers sont payés 5 euros par copie et 9,60 par heure consacrée à l’interrogation orale des élèves.

En tout, 3.500 sujets ont été élaborés. Cela va bien sûr des traditionnelles questions de dissertation de philosophie aux épreuves d’histoire-géographie mais aussi des sujets en langue des signes ou encore en persan. En effet, les élèves peuvent présenter leur savoir dans 24 langues vivantes et même 11 langues régionales.

Le plus jeune a 13 ans, le plus âgé 92
Comme chaque année, le bac réserve son lot de candidats insolites. Le plus jeune est ainsi âgé de 13 ans. A 92, le plus âgé deviendrait, en cas de réussite, le doyen des bacheliers français. «C’est un habitué, cela fait plusieurs fois qu’il le passe, confie-t-on au ministère de l’Education nationale. Reste à savoir si sa santé lui permettra de se présenter à toutes les épreuves.»

Dans le contingent de candidats, rares sont les seniors à se présenter à l’épreuve ultime. A noter toutefois la présence d’un jeune retraité qui a préparé son baccalauréat dans le plus grand secret. «Même sa femme et sa fille ne sont pas au courant, indique le ministère. Il a prévu de leur avouer s’il l’obtient.»

Le bac coûte environ 80 euros par candidat
Presque 50 millions d’euros. C’est le coût officiel du bac qui passe de 80,7 euros par candidat (en 2012) à 80 euros cette année. «On a toutefois du mal à avoir des éléments très objectifs là-dessus, confie Florence Robine, ajoutant qu’il n’y a pas de mesures d’économies particulières mises en place. Cela dépend toujours de la manière dont on compte…»

Dans le dossier de présentation, Benoît Hamon, le ministre de l’Education nationale, indique, pour sa part, que «c’est l’honneur d’une grande Nation que d’investir 80 euros par candidat (…) La jeunesse est la priorité du Président de la République».