Pourquoi le Mont-Saint-Michel est un des lieux les plus visités de France

TOURISME Troisième lieu le plus visité de France, le Mont-Saint-Michel, qui attire les touristes du monde entier, redeviendra une île ce mardi…

Anissa Boumediene

— 

Les employés du Mont-Saint-Michel étaient toujours en grève jeudi pour la 39e journée consécutive et désormais en pleine saison touristique mais avec une abbaye ouverte et gratuite, après trois jours de fermeture, a-t-on appris jeudi auprès de la CGT et de la direction.
Les employés du Mont-Saint-Michel étaient toujours en grève jeudi pour la 39e journée consécutive et désormais en pleine saison touristique mais avec une abbaye ouverte et gratuite, après trois jours de fermeture, a-t-on appris jeudi auprès de la CGT et de la direction. — Yoan Valat Pool

Il aura fallu un chantier titanesque mais le Mont-Saint-Michel redevient une île, grâce au pont-passerelle opérationnel à partir de ce mardi. Il ne sera accessible aux piétons qu’à compter du 22 juillet. Les navettes, elles, devront attendre la rentrée pour l’emprunter, après une série de tests.

Pour les touristes, c’est un lieu mythique. Troisième lieu le plus visité de France après la Tour Eiffel et le Château de Versailles, le Mont-Saint-Michel attire chaque année plus de 2,5 millions de visiteurs. «Des Français, pour une bonne moitié», selon Emmanuel Villain, responsable de l’Office du tourisme du Mont. S’agissant des touristes étrangers, «ce sont les Japonais qui viennent en plus grand nombre», poursuit-il.

Une destination incontournable pour les touristes

Tomoko ne passe que trois jours en France. Mais pour la touriste japonaise, pas question de faire l’impasse sur le Mont-Saint-Michel. Une visite éclair pour la touriste japonaise, qui n’a passé que trois heures sur le site, mais qui en a pris plein les yeux. «C’est un endroit magnifique, dit-elle, c’est magique». Dans ses bagages, elle rapporte de nombreuses cartes postales mais aussi les célèbres galettes de la Mère Poulard.

Jules, un Parisien de 29 ans, prépare sa visite. «J’y vais cet été avec ma copine. On a prévu d’y passer la nuit. Je n’y suis encore jamais allé, mais ça m’attire depuis que je suis tout petit, à l’époque où je bâtissais des châteaux dans le sable et que je voulais devenir chevalier!»

Pour un habitué du Mont-Saint-Michel, la clé d’un séjour réussi réside dans le choix du moment. «Si vous venez en pleine journée, quand le Mont est bondé, c’est l’enfer, surtout si la pluie s’en mêle!», confie le pèlerin. Avec près de 20.000 visiteurs chaque jour, le Mont-Saint-Michel est souvent noir de monde. «Le secret, c’est de venir quand la majorité des touristes partent, soit très tôt le matin, soit hors saison», dit François.

Un lieu chargé d’histoire

Bâti au VIIIe siècle, le Mont-Saint-Michel fascine par son architecture et attire de nombreux pèlerins. Depuis sa création, le Mont-Saint-Michel fascine par son caractère religieux très fort. «Ce sont d’abord les pèlerins qui sont venus au Mont-Saint-Michel, c’est un lieu très spirituel». Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le Mont-Saint-Michel est aussi loué pour sa beauté. «C’est un site unique, au paysage changeant, tantôt entouré de sable, tantôt pris par les eaux. C’est la grâce du Mont-Saint-Micel qui attire tant», confie-t-on du côté de l’Office du tourisme.

L’Abbaye remporte les faveurs des visiteurs, mais le Mont a d’autres merveilles à offrir. Assister à la marée est un spectacle très prisé, mais seuls les initiés savent comment en profiter. Le secret, c’est de venir deux heures avant la marée, pour voir le Mascaret, la première vague qui arrive sur le Mont. Pour les chanceux qui y passent une nuit, «il faut faire la traversée des grèves le soir», confie un ancien habitant du Mont-Saint-Michel. «On est seul dans la Baie. Les nuits de pleine lune, c’est d’une beauté à couper le souffle».