Orages: 2.000 interventions recensées par le ministère de l'Intérieur

INTEMPERIES Les orages de la nuit ont particulièrement frappé le Val d'Oise, les Yvelines, la région de Cognac et une partie du vignoble bordelais...

Mathieu Gruel
— 
Illustration d'un camion de pompiers.
Illustration d'un camion de pompiers. — GILE MICHEL/SIPA

Deux milles interventions des services d'incendie et de secours ont été recensées ce lundi par le ministère de l'Intérieur, à l'issue d'une première vague d'orages qui a frappé de nombreux départements.

>>Nos conseils pour se protéger de la foudre, par ici

Parmi les 27 départements placés dimanche en vigilance orange, le Val-d'Oise, les Yvelines, l'Eure et l'Eure-et-Loir ont été particulièrement touchés, souligne le ministère dans un communiqué. A noter que cinq nouveaux départements ont été placés ce lundi en alerte orange par Météo-France.

Un total de 16.500 sapeurs-pompiers en alerte

Les pompiers sont intervenus notamment «pour des arbres et branches couchés par les vents, des chutes d'objets, des bâchages de toitures endommagées, des épuisements de caves et des nettoyages de chaussée», détaille le communiqué, affirmant que c'est dans le Val-d'Oise qu'ils ont été le plus mobilisés.

Ce département a d'ailleurs reçu des renforts de région parisienne pour sécuriser et bâcher les toitures endommagées en vue d'éventuelles pluies dans les prochaines heures, précise le ministère.

Les orages qui se sont abattus sur l'Aquitaine dans la nuit de dimanche à lundi ont causé de nombreux dégâts sur la ville de Cognac et alentours, tandis que le vignoble bordelais, sur la rive gauche de l'estuaire de la Gironde, a été très localement grêlé, a-t-on appris ce lundi de sources concordantes.

 

Le toit de ma deudeuche n'a pas résisté aux grêlons #grele #orage ce soir garage, les orages remettent ça vers 20h ! pic.twitter.com/h33F7g7xaD
— Barré Luc (@F3lucbarre) 9 Juin 2014

 

Lundi à 11h, les pompiers de la Charente avaient encore quelque 300 interventions en attente suite aux orages accompagnés de fortes rafales de vent qui se sont abattus vers 03H00 du matin sur Cognac et alentours.

Les pompiers parlent de dégâts «très importants» sur le secteur de Cognac: «toitures envolées et arbres tombés». Face à l'ampleur des sollicitations, une centaine de pompiers et 50 véhicules du Codis de la Charente sont en action. «A un certain moment l'enjeu a été de trouver des bâches et des échelles» pour couvrir les toits dénudés avant le passage de nouveaux orages attendus dans la journée, a-t-on indiqué de même source.

Grêle sur le Médoc

La vignoble de Bordeaux en appellation Médoc, du côté girondin de l'estuaire de la Gironde, a de son côté essuyé un violent orage de grêle. «C'est irrégulier mais il y a des parcelles où il n'y a plus de feuilles sur les branches», a indiqué à l'AFP un conseiller viticole de propriétés du Médoc, Antoine Médeville, du laboratoire Oenoconseil.

Selon lui, sur une zone regroupant quatre à cinq villages à l'est de Lesparre-Médoc, au Nord des appellations Margaux et Saint-Estèphe, «près de 50% du vignoble a été touché, 25% pour les uns et quasiment 100% pour d'autres», a-t-il dit.

Interrogés par l'AFP, des viticulteurs qui ne souhaitent pas que le nom de leur propriété soit citée, ont fait état de «feuilles déchiquetées» de «branches cassées». Un total de 16.500 sapeurs-pompiers étaient ce lundi en alerte dans les 32 départements qui sont désormais concernés par des risques orageux.