FN: passe d'armes entre Jean-Marie Le Pen et Louis Aliot

© 2014 AFP
— 
Louis Aliot et Jean-Marie Le Pen le 12 janvier à Nanterre, en région parisienne
Louis Aliot et Jean-Marie Le Pen le 12 janvier à Nanterre, en région parisienne — Joël Saget AFP

Jean-Marie Le Pen a jugé dimanche sur France Info «imbécile» l'interprétation de Louis Aliot, vice-président du FN, de ses propos sur Patrick Bruel.

Dans une vidéo diffusée sur le site internet du FN, mais qui n'était plus accessible dimanche, Jean-Marie Le Pen s'en prend à plusieurs artistes qui ont pris position contre le FN: Guy Bedos, Madonna et Yannick Noah, puis son interlocutrice évoque le chanteur Patrick Bruel, qui est juif.

«On fera une fournée la prochaine fois», glisse notamment M. Le Pen.

«A quel moment quelqu'un a utilisé le mot de fournée dans le sens que semblent avoir voulu croire un certain nombre? C'est dingue ça!», s'est emporté le président d'honneur du FN.

Interrogé par le Parisien, Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, qui a succédé à son père à la tête du parti, a estimé que si M. Le Pen «a bien utilisé le terme de fournée, c'est une mauvaise phrase de plus. C'est stupide politiquement et consternant».

«Je vois une réaction de M. Aliot: s'il y a des gens de mon camp qui l'interprètent de cette manière, c'est que ce sont des imbéciles!», a répondu M. Le Pen.

«Je n'ai pas à m'expliquer avec lui, il ne m'a pas demandé mon avis, par conséquent je n'ai pas de raison de lui donner une explication, je n'ai pas à d'explication à lui donner d'ailleurs», a-t-il fait valoir.

Dans un communiqué, SOS Racisme a annoncé le dépôt d'une «plainte dans les jours qui viennent contre cette immonde et énième sortie» de Jean-Marie Le Pen «qui renoue là avec ses sorties sur le ministre Durafour et sur la Shoah».