L'incendie à Aubervilliers serait bien d'origine criminelle

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration: Des camions de pompiers.
Illustration: Des camions de pompiers. — GILE MICHEL/SIPA

La piste criminelle est privilégiée dans l'enquête sur l'incendie qui a fait deux morts et quatre blessés graves samedi à Aubervilliers, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Bobigny.

« On privilégie la piste criminelle dans l'état actuel des constatations », a indiqué à l'AFP un porte-parole. Aucune trace d'hydrocarbure n'a été retrouvée sur place, mais « il y a forcément eu un agent extérieur » à l'origine de cet incendie, a affirmé cette source.

« C'est parti de deux poussettes qui étaient dans un local au rez-de-chaussée », a encore précisé cette source, puis l'incendie s'est propagé rapidement jusqu'à la toiture. Une conduite de gaz a fondu sous l'effet de chaleur, expliquant en partie cette vitesse de propagation, a souligné le parquet.

Deux victimes

Deux femmes, dont une enceinte, sont mortes samedi soir dans l'incendie d'un immeuble d'habitation à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Ces deux victimes, âgées de 30 et 40 ans, ont sauté par la fenêtre pour échapper aux flammes, a déclaré le commandant Eric Moulin, porte-parole des sapeurs-pompiers lors d'un point-presse.

Quatre autres victimes se trouvent dans un état grave, dont deux avec «pronostic vital engagé» et un pompier blessé par «une poutre qui lui est tombée sur le dos», a déclaré le commandant Eric Moulin.

>> Une photo de cet incendie postée par une étudiante sur Twitter

Propagation du feu dans la cage d’escalier

Il y a eu par ailleurs 18 victimes légèrement blessées, dont 4 pompiers, selon la même source.

Le feu s'est déclaré aux alentours de 20H00 dans cet immeuble résidentiel de six étages, «au rez-de-chaussée dans une cage d'escalier puis s'est propagé sur toute la hauteur de la cage d'escalier, dans les couloirs et les combles», a raconté le commandant Moulin, évoquant «un incendie violent».

Huit personnes ont réussi à sortir elles-mêmes en empruntant des échelles installées par les pompiers. Le feu a été maîtrisé aux alentours de 22h45. En début de soirée, 154 pompiers venus de Paris et du département étaient sur place ainsi qu'une quarantaine de camions. Un périmètre de sécurité empêchait l'accès à la petite rue où se situe l'immeuble incendié, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.