PMA: Pourquoi elle reste taboue en France

SOCIETE Et pourquoi les politiques refusent de s'engager sur cette question...

Armelle Le Goff avec AFP

— 

Question complexe, la PMA, actuellement réservée aux couples hétérosexuels qui ne peuvent pas avoir d'enfant pour des raisons médicales, fait l'objet de flottements depuis des semaines au gouvernement et dans la majorité.
Question complexe, la PMA, actuellement réservée aux couples hétérosexuels qui ne peuvent pas avoir d'enfant pour des raisons médicales, fait l'objet de flottements depuis des semaines au gouvernement et dans la majorité. —

La Procréation médicalement assistée (PMA) revient dans le débat. Dans un manifeste intitulé «Manifeste des 343 fraudeuses» (en référence au manifeste des 343 salopes en faveur du droit à l’Interruption volontaire de grossesse (IVG)) et publié ce vendredi par le journal Libération, des femmes revendiquent avoir eu recours illégalement à la procréation médicalement assistée (PMA) à l’étranger afin de fonder une famille. Avec le risque de se retrouver parfois en butte avec la justice française.

>> A lire: Pourquoi la justice n’applique-t-elle pas les mêmes règles partout?

En France, la PMA n’est ouverte et (donc prise en charge) qu’aux couples hétérosexuels souffrant d’infertilité, pouvant justifier d’au moins deux ans de vie commune et dont l’âge de la femme n’excède pas 43 ans.

L’angoisse d’une Manif pour tous, bis. Plus d’un an après l’adoption du Mariage pour tous, les tensions autour de l’ouverture de la PMA aux homosexuelles ne sont pas retombées. Ce qui explique sans doute en partie les atermoiements du gouvernement sur le sujet. Peu avant le premier tour de l’élection présidentielle, le candidat François Hollande avait pourtant déclaré au magazine Têtu être favorable à l’ouverture de la PMA aux couples homosexuelles.

Pourquoi? La mobilisation qui a précédé et suivi l’adoption de la loi pour le Mariage pour tous a sans aucun doute fait peur au gouvernement, qui préfère se tenir éloigné des questions sociétales qu’il juge trop clivantes (PMA, euthanasie, etc.).

Les couples d’hommes toujours exclus. En ouvrant la PMA aux couples de femmes, pourquoi ne pas permettre aux hommes d’avoir des enfants? Cette question est notamment soulevée par les opposants au Mariage pour tous, mais l’argument porte, notamment auprès de ceux qui évoquent l’égalité entre hommes et femmes. Dès lors, si on permet la PMA aux femmes, ne devrait-on pas autoriser la Grossesse pour autrui (GPA) pour les couples d’hommes? Celle-ci étant pour le moment interdite, la question est prématurée.

Derrière la PMA, la GPA? Le gouvernement reste pour l’instant farouchement opposé à la GPA. Et ce dans tous les cas, y compris ceux de couples hétérosexuels dont la femme est porteuse d’une pathologie ne lui permettant pas de porter un enfant. Les couples qui veulent y avoir recours et en ont les moyens doivent partir à l’étranger, mais avec la perspective de multiples obstacles administratifs pour enregistrer leurs enfants à l’état-civil français à leur retour.