Mort d'une mère et d'un bébé dans un incendie en Béarn: Mise en examen du concubin

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration: La balance de la justice.
Illustration: La balance de la justice. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Un homme de 20 ans a été mis en examen et écroué mercredi à Pau pour l'incendie qui avait coûté la vie en mars à sa compagne de 19 ans et à son bébé de 8 mois, à Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques), a-t-on appris de source judiciaire.

Le jeune homme, interpellé en début de semaine, a été mis en examen pour destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort, et placé en détention provisoire, a indiqué à une correspondante de l'AFP le procureur de Pau Jean-Christophe Muller.

Passé de délinquant

Selon le procureur, l'homme, au passé de délinquant, a reconnu en garde à vue avoir allumé l'incendie, mais sans vouloir donner la mort, ainsi que deux petits incendies les jours précédents dans ou autour de l'immeuble, selon ses dires pour une sorte de «représailles», «pour faire partir» d'autres habitants de l'immeuble.

La nature de ses relations avec la victime reste toutefois à vérifier, car il a reconnu avoir peu auparavant volé et utilisé sa carte bancaire, a précisé le parquet.

Morts à la suite d'inhalations de gaz

L'incendie s'était déclaré dans la nuit du 20 au 21 mars au niveau de la toiture d'un immeuble de deux étages à Salies, à 60 km de Pau. La jeune mère et son bébé, qui vivaient dans un appartement au deuxième étage, étaient morts à la suite d'inhalations de gaz.

Quatre familles vivant dans l'immeuble avaient été secourues et relogées, et quelque 25 pompiers avaient été mobilisés pendant plus de quatre heures pour circonscrire le feu.