Non-lieu dans l'enquête sur la mort d'un indicateur en 2008 près de Marseille

JUSTICE Il avait été retrouvé en 2008 tué par balle dans une voiture carbonisée...

20 Minutes avec AFP

— 

Photo prise le 17 octobre 2011 au Palais de justice de Paris d'un relief représentant le blason de la justice et sa balance
Photo prise le 17 octobre 2011 au Palais de justice de Paris d'un relief représentant le blason de la justice et sa balance — Jacques Demarthon AFP

Un non-lieu a été rendu le 10 avril dans le cadre de l'enquête sur la mort, en 2008, d'un homme considéré comme un indicateur de la police, a-t-on appris mercredi auprès du parquet d'Aix-en-Provence, confirmant une information de Médiapart.

Après un premier non-lieu, une information judiciaire avait été rouverte à Aix en août 2012 sur le meurtre de Lyes Gouasmia, tué par balle et dont le corps avait été retrouvé en septembre 2008 dans une voiture carbonisée à Vitrolles (Bouches-du-Rhône).

Réouverture du dossier

La réouverture du dossier «sur éléments nouveaux» avait eu lieu à la faveur de «renseignements» transmis par l'IGPN au moment de l'enquête sur la brigade anti-criminalité (Bac) des quartiers nord de Marseille qui «nécessitaient des vérifications», a expliqué le procureur d'Aix-en-Provence Dominique Moyal.

«Nous avons entendu toutes les personnes» et «vérifié très minutieusement» tous les éléments. «Rien n'a abouti, rien n'a été confirmé, on a fermé toutes les portes», a précisé Dominique Moyal.

Appel du non-lieu

Il n'y a pas eu de mise en examen, ni de témoin assisté dans cette affaire, a souligné la magistrate. Deux anciens membres de la Bac Nord de Marseille avaient été entendus en décembre 2012 sous le régime de la garde à vue dans cette enquête. Il étaient ressortis libre sans poursuite.

La partie civile a fait appel de ce non-lieu, a également indiqué Mme Moyal.