Yvelines: Un fils de diplomate relâché après des agressions sexuelles

FAITS DIVERS Des relevés ADN auraient été détruits…

William Molinié

— 

Le tribunal administratif de Poitiers a reconnu le lien entre le suicide d'un policier, survenu en 2004, et son travail
Le tribunal administratif de Poitiers a reconnu le lien entre le suicide d'un policier, survenu en 2004, et son travail — Philippe Huguen AFP

Relâché parce que fils de diplomate? Une fille de 16 ans a été agressée mardi après-midi dans une rue de Magnanville (Yvelines).

Un suspect a été arrêté et placé en garde à vue. Mais il a été rapidement relâché sur décision du parquet. Selon Le Parisien, l’homme est le fils d’un diplomate congolais qui travaille à l’ambassade du Congo en France. «Son immunité protège les membres de sa famille», écrit le quotidien.

Le jeune garçon aurait déjà commis d’autres agressions ces derniers jours dans les rues de la commune. Des relevés ADN de la police ont aussi été détruits, avance Le Parisien.