Tuerie de Bruxelles: Le suspect, un «loup solitaire» comparable à Mohammed Merah

TERRORISME Selon le procureur de la République de Paris, François Molins...

avec AFP

— 

Le procureur de Paris François Molins lors d'une conférence de presse dimanche 1er juin 2014
Le procureur de Paris François Molins lors d'une conférence de presse dimanche 1er juin 2014 — Thomas Samson AFP

Mehdi Nemmouche, soupçonné d'être le tueur du Musée juif de Bruxelles, est « un loup solitaire » présentant un profil similaire à celui de l'auteur des attentats de Toulouse Mohamed Merah, affirme dimanche le procureur de la République de Paris, François Molins. « On peut effectivement faire un parallèle dans la mesure où c'est ce qu'on a pu appeler à une certaine époque le loup solitaire, celui qui été aguerri, a participé à des combats, et qui a appris le maniement d'armes », a t-il indiqué, en marge de sa conférence de presse.

Un seul but, passer à l'action

Selon le procureur, le Français de 29 ans soupçonné d'avoir tué quatre personnes au Musée juif de Bruxelles le 24 mai et arrêté vendredi à Marseille a agi « sans mandat précis en termes de cibles », n'ayant pour but que de « passer à l'action ». En mars 2012, Mohamed Merah, agissant seul, avait tué de sang-froid trois parachutistes, puis trois enfants et un enseignant juifs, à Toulouse et Montauban, avant de mourir dans l'assaut par la police de l'appartement où il s'était retranché.

Des questions se posent toujours sur les complicités dont il aurait pu bénéficier, alors qu'il avait séjourné dans les zones pakistano-afghanes avant les tueries. Trois personnes, dont le frère de Mohamed Merah, Abdelkader, ont été mises en examen dans ce dossier. Abdelkader Merah a reconnu avoir été présent lors du vol du scooter utilisé ensuite par son frère durant les tueries, mais il conteste avoir été au courant de son projet terroriste.