Eoliennes: Le nouvel eldorado des voleurs de métaux

FAITS DIVERS Une vingtaine de vols auraient été recensés en France...

William Molinié

— 

Photo d'illustration. Eolienne.
Photo d'illustration. Eolienne. — M.Libert/20 Minutes

Les éoliennes sont devenues des cibles potentielles de la délinquance itinérante. Après les vols de métaux le long des voies ferrées, des équipes organisées de malfaiteurs s’attellent désormais à dépouiller l’intérieur de ces aéromoteurs.

En pleine nuit, ils s’introduisent dans le pied du pylône et grimpent à l’aide d’une échelle ou d’un élévateur jusqu’en haut du mât où il coupent tous les câbles métalliques. Auparavant, ils ont pris la peine de sectionner tout le système électrique.

«Plusieurs cas de vols»

Ces malfrats, équipés de camionnettes, tirent ensuite le câblage hors de l’installation et se dispersent dans la nuit, aussi discrètement qu’ils sont arrivés. «Nous avons eu plusieurs cas de vols, en pleins champs», explique à 20 Minutes Frédéric Lanoë, président de l'association France énergie éolienne (FEE).

Pour pouvoir tout sectionner, les voleurs doivent rester de nombreuses minutes à l’intérieur. Un espace confiné puisqu’à la base, le pylône mesure entre 5 et 7 mètres de diamètre.

4.500€ la tonne de cuivre

Le Figaro avance ce mercredi matin qu’une vingtaine de vols ont été recensées sur le territoire. Un chiffre à relativiser, comparé au 5.000 éoliennes installées dans l’Hexagone. «Ce sont des bijoux technologiques. Il y a beaucoup d’acier, ce qui représente une valeur importante sur le marché des métaux», explique Frédéric Lanoë.

Sur chaque installation, environ une tonne de métaux pourrait être extraite. Ce qui représenterait environ 4.500 € à la revente. Les gendarmes ont prévu d’accentuer leurs rondes et la surveillance des sites où il y a une importante concentration d’éoliennes.

Système d’alarme

Par ailleurs, des consignes sont passées chez les professionnels pour sécuriser davantage l’accès aux installations. «On ne va pas entourer de barrières les éoliennes. En revanche, il faut faire en sorte que les portes d’accès ne puissent pas être fracturées», poursuit le président de FEE.

Soit en ayant recours à des blindages. Soit en installant des systèmes d’alarme, directement reliés aux forces de police en cas d’intrusion. Le prix moyen d’une éolienne est de trois millions d’euros.