Pour briller à la machine à café: Affaire Bygmalion, Hollande et «Dragon Quest»

ACTU Les trois infos de ce mardi 27 mai pour bien commencer la journée...

P.B.

— 

Le président de l'UMP Jean-François Copé le 25 mai 2014.
Le président de l'UMP Jean-François Copé le 25 mai 2014. — WITT/SIPA

Le réveil a été dur ce matin? Vous n’avez pas eu le temps de faire le tour de l’actualité? Pas de panique. 20 Minutes vous donne les trois clés pour briller à la machine à café.

1. L’info du jour: Jean-François Copé doit contre-attaquer dans l’affaire Bygmalion

L’UMP n’a pas vraiment eu le temps de célébrer la déroute du Parti socialiste aux Européennes. Patrick Maisonneuve, l’avocat de la société de communication Bygmalion, a affirmé, lundi après-midi, qu’un système de fausses factures avait été mis en place «à la demande de l’UMP» pour dissimuler des dépenses liées aux meetings de Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2012.

Dans la soirée, l’ancien trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy, Philippe Briand, a démenti ces accusations. Il jure que qu’il n’a «jamais été demandé d’imputer des dépenses sur le compte de l’UMP».

Jean-François Copé, lui, se trouve dans l’œil du cyclone car la société Bygmalion a longtemps été dirigée par plusieurs de ses proches. Le président de l’UMP devrait s’exprimer dans la journée lors d’un bureau politique sous tension. Selon l’AFP, il pourrait porter plainte contre X. Son grand rival, François Fillon, juge que le parti est «atteint dans sa crédibilité» et que «son honneur est mis en cause». La guerre des chefs a repris.

>> Notre décryptage pour comprendre l’affaire Bygmalion à lire ici

2. L’émission de télé la plus commentée: «Mots Croisés»

Entre l’allocution post-Européennes de François Hollande et l’affaire Bygmalion, les junkies de politique s’en sont donné à cœur joie sur Twitter avec plus de 6.500 tweets nocturnes. Le buzz de la soirée: Patrick Devedjian qui recommande une démission collective de la direction de l’UMP.

3. L’éphéméride: Il y a 28 ans…

Le 27 mai 1986, le premier volet de la saga «Dragon Quest» sort au Japon sur NES. Un an avant «Final Fantasy», il pose les jalons du RPG nippon, avec ses combats au tour par tour. A ce jour, la franchise flirte avec les 50 millions d’exemplaires vendus. Un nouvel épisode est actuellement en développement chez Square Enix, mais on ne sait pas s’il s’agit du XIe épisode ou d’un spin-off.