Gagner au loto «modifie forcément les relations» avec ses proches

SOCIETE Parce qu'on a redoute le nouveau regard des autres, à tort ou à raison, ou que certains estiment avoir tous les droits sur les gains...

Maud Pierron

— 

Bulletin de Loto, illustration.
Bulletin de Loto, illustration. — FRANCK FIFE / AFP

Vingt-trois millions d’euros, c’est la somme qu’a remportée au loto un ou une habitant(e) de Gironde lundi. Une somme record pour la loterie nationale, qui fait rêver mais donne aussi quelques sueurs froides aux heureux tirés au sort, notamment vis-à-vis de leurs liens avec leur famille. «Gagner un gros montant modifie forcément les relations avec les proches», explique le psychologue Edmond Marc*, qui est déjà intervenu dans des conférences organisées par la Française des Jeux (FDJ) pour aider les «grands gagnants» à gérer leur nouveau quotidien.

«Le regard des autres est un poids»

D’ailleurs, bien souvent explique-t-il, les heureux gagnants «réfléchissent beaucoup, angoissent sur l’annonce et la manière de l’annoncer à leurs proches». Sur ce point précis d’ailleurs, la FDJ [qui n’a pas souhaité répondre à nos questions] propose un accompagnement aux gagnants pour gérer ce qui constitue un stress. Globalement, ces «nouveaux riches» ont peur de susciter l’envie, la jalousie chez leurs proches, d’être sollicités tout le temps par leur entourage. Non pas qu’ils ne souhaitent pas aider ou faire des cadeaux, mais ils redoutent de ne pas maîtriser et d’être rejetés en cas de réponse négative.

Des critiques qui peuvent être fantasmées, ou pas. Car «le changement de statut est difficile à gérer. Et le regard des autres, imaginaire ou pas, est un poids. On imagine des critiques, on s’inquiète, on culpabilise car on peut penser qu’on a mal acquis ce gain», développe le psychologue.

Si bien que certains le cachent à leur famille, notamment des parents à leurs enfants. «Les familles pensent souvent avoir un droit sur les gains du loto, mais c’est encore plus vrai avec les enfants lorsque leurs parents gagnent», explique Edmond Marc, d’après les témoignages qu’il a pu entendre auprès des «grands gagnants».

Un gain perçu différemment d’un héritage

Même si, de manière générale, l’argent est un motif classique de conflit familial, l’argent gagné au loto entraîne des réactions différentes. «C’est perçu de manière très différente d’un héritage, qui a une histoire, qui a été mérité, gagné, alors que le gain au loto est le fruit du hasard. Il a ainsi moins de valeur et les gens trouvent tout à fait normal de partager», relate encore le professeur Edmond Marc.

Mais il ne faut pas non plus noircir le tableau: l’annonce d’un gros gain ne provoque par forcément un tsunami familial, même si chacun doit encaisser la nouvelle. «Certains ont très envie de faire plaisir à leurs proches alors ils organisent des fêtes, des réunions pour prendre du temps avec eux», note Edmond Marc. D’ailleurs, une étude de la FDJ sur 210 grands gagnants du Loto montre que 81 % d’entre eux aident financièrement des proches et 75 % font des cadeaux à leurs proches.

*: 3ème édition de Pratiquer la psychologie chez Dunod à paraître en septembre