Incivilités dans les transports parisiens: «C’est de plus en plus du chacun pour soi»

TEMOIGNAGES Les internautes de «20 Minutes» s'agacent des indélicatesses dans les transports parisiens...

Cédric Garrofé

— 

Illustration d'un quai du RER A, géré par la RATP et la SNCF.
Illustration d'un quai du RER A, géré par la RATP et la SNCF. — VALINCO/SIPA

Selon un sondage TNS Sofres* réalisé pour la RATP et publié ce lundi, les incivilités dans les transports en commun parisiens seraient en baisse de 8 % par rapport à 2012. Pour autant, 97 % des usagers disent avoir observé un comportement irrespectueux au cours du mois précédant l’enquête, réalisée début avril 2014. Pour réagir, la RATP a lancé ce lundi une campagne de sensibilisation «Restons civils sur toute la ligne». Quant aux internautes de 20 Minutes, ils nous disent quels comportement les agacent le plus lors de leurs trajets quotidiens.

«J’en ai assez de voir des gens refuser de se lever quand la rame est pleine»

«Moi ce qui m’ennuie, c’est de voir des gens refuser de se lever des strapontins quand la rame de métro est pleine. Et c’est pire quand une personne âgée, enceinte ou handicapée est directement impactée par ce manque de civisme», réagit Laurent par e-mail. Une position partagée par SambinaSaverino et ‏kalista771 sur Twitter. Malicieuse, ‏Kalleluhja entend bien profiter de cet article pour lancer un appel. «Le pire dans les transports, c’est quand même l’odeur. Alors, usagers, s’il vous plaît, lavez-vous», ose-t-elle. Autre son de cloche pour julpasquier, confronté à un tout autre problème: «Je me déplace en fauteuil, et j’ai de plus en plus de mal à supporter les gens qui m’enjambent pour sortir au plus vite des rames», raconte-t-il.

«De plus en plus du chacun pour soi»

«Moi, ce qui me rend dingue, c’est de voir les gens qui t’empêchent de descendre à une station», peste drkoin sur 20minutes.fr. L’internaute n’en démord pas: «C’est quand même la moindre des choses que de s’écarter, non? En plus quand on sort, ça libère des places. Et pourtant non, à chaque fois il y a un attroupement massif devant les portes et on doit lutter pour y arriver.» Agacé, l’internaute n’hésite pas à nous livrer sa dernière petite astuce pour faciliter sa circulation. «Je fais 1m80 et je pèse 100kg. Alors maintenant, je descends en bousculant tout ce que je peux bousculer sur mon passage. Au moins, je suis sûr de passer».

Sur Facebook, Julie se désole de la situation. «Dans un RER bondé, j’ai récemment demandé à plusieurs personnes assises de ranger un peu leurs pieds qui traînaient. Personne n’a réagi. C’est quand même dommage. C’est de plus en plus du chacun pour soi. Pourtant, quand on y met un peu de volonté, ça égaye toute une journée aussi bien pour nous que pour la personne en face».

*Etude réalisée en ligne du 2 au 10 avril auprès de 1 450 personnes selon la méthode des quotas.