Russie: Vladimir Poutine en Crimée... Des morts à Marioupol...

R.L avec AFP

— 

Le président russe, Vladimir Poutine, le 7 mai 2014.
Le président russe, Vladimir Poutine, le 7 mai 2014. — KARPUKHIN/AP/SIPA
14h30: Poutine prononce son discours depuis Sébastopol


Ce live est à présent terminé, merci de l'avoir suivi. Vous trouverez ici une synthèse des événements de la journée. A bientôt sur 20minutes.fr

16h34: Un drapeau de la république autoproclamée de Donetsk brandi à Riga
Un drapeau de la République autoproclamée pro-russe de Donetsk (Ukraine) a été brandi vendredi à Riga par des membres de la minorité russe de Lettonie au cours des cérémonies du 69e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'incident a été vivement critiqué par le ministère letton des Affaires étrangères.
16h02: La visite Vladimir Poutine en Crimée est «inappropriée», a estimé le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen.
«Nous considérons toujours la Crimée comme territoire ukrainien et à ma connaissance, les autorités ukrainiennes n'ont pas invité Poutine à visiter la Crimée, donc de ce point de vue, sa visite en Crimée est inappropriée», a déclaré le secrétaire général de l'Alliance atlantique. «Nous considérons l'annexion de la Crimée par la Russie comme illégale, illégitime, et nous ne la reconnaissons pas», a-t-il rappelé.
15h11: Ukraine / Marioupol: Vingt rebelles et un policier tués
Vingt rebelles et un policier ont été tués dans les affrontements qui se sont produits vendredi dans la ville portuaire de Marioupol, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov. Cinq policiers ont également été blessés et quatre insurgés capturés, a indiqué le ministre sur sa page Facebook. «Une bonne partie des assaillants se sont volatilisés dans la ville en abandonnant leurs armes (...) Le bâtiment de la police locale est en flammes», souligne-t-il.
15h05: La visite de Poutine en Crimée ne fera qu'exacerber les tensions annonce la Maison Blanche
La Maison Blanche a critiqué vendredi la visite du président Vladimir Poutine en Crimée, territoire récemment rattaché à la Russie aux dépens de l'Ukraine, et affirmé que le seul résultat de cette venue serait d'«exacerber les tensions».«Nous n'acceptons pas l'annexion illégale de la Crimée par la Russie. Une telle visite ne fera qu'exacerber les tensions», a déclaré à l'AFP Laura Lucas Magnuson, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, le cabinet de politique étrangère du président Barack Obama.
14h43: «Le retour de la Crimée à la Russie est conforme à la "vérité historique"», annonce Vladimir Poutine
Il poursuit: «L'année 2014 va rester dans les annales comme l'année qui a vu les peuples qui vivent ici décider avec fermeté d'être avec la Russie, confirmant leur fidélité à la vérité historique et à la mémoire de nos ancêtres».
14h35: Poutine s'exprime
«Camarades, je vous félicite pour le 69e anniversaire de la victoire dans la Grande guerre patriotique», a lancé M. Poutine devant chaque bâtiment. Le dernier navire était le croiseur Moskva, navire-amiral de la Flotte russe de la mer Noire. Les quais du port de Sébastopol sont noirs de monde, selon les images de la télévision et un correspondant de l'AFP dans la foule.
14h34: Ukraine : trois morts dans des violences à Marioupol selon l'administration locale
Trois personnes ont été tuées et 25 blessées au cours d'affrontements vendredi dans la ville portuaire de Marioupol, ont annoncé les autorités médicales régionales.Les médias ukrainiens avaient auparavant fait état d'affrontements entre des militants pro-russes et les forces de l'ordre ayant fait des morts et des blessés.

14h20 : L'Ukraine «proteste» contre la visite de Poutine en Crimée
Le gouvernement ukrainien a exprimé une «ferme protestation» contre la visite vendredi du président russe Vladimir Poutine sur le terriroire de Crimée, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Cette visite sur un territoire «temporairement occupé» est une «violation flagrante de la souveraineté ukrainienne» et «cette provocation confirme une nouvelle fois que la Russie ne veut pas rechercher d'issues diplomatiques» aux tensions entre les deux pays.
14h06 - Poutine passe en revue les navires de la Flotte russe dans le port de Sebastopol
Vladimir Poutine, debout en imperméable noir sur le pont d'une vedette blanche, avec à son côté le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, est passé successivement devant une dizaine de navires militaires russes, congratulant grâce à un porte-voix les équipages au garde-à-vous en uniforme d'apparat, qui lui ont répondu par des «hourra, hourra, hourra» à l'unisson, selon les images de la télévision russe.
13h: Le président russe Vladimir Poutine est arrivé en Crimée
Le président russe Vladimir Poutine est arrivé vendredi après-midi en Crimée pour participer à Sébastopol, base historique de la Flotte russe de la mer Noire, à des célébrations de la victoire sur les nazis, ont indiqué les médias publics russes.

Première visite dans la péninsule ukrainienne

Le président russe, qui a assisté vendredi matin au traditionnel défilé militaire sur la Place Rouge à Moscou, se rend pour la première fois dans la péninsule ukrainienne dont le rattachement en mars à la Russie est dénoncé par les Occidentaux.

Alors que des médias évoquaient cette visite cette semaine, la chancelière allemande Angela Merkel avait regretté une telle initiative.

Ce vendredi, des combats ont aussi eu lieu dans la ville portuaire ukrainienne de Marioupol (sud-est), faisant des morts et des blessés, ont rapporté les médias ukrainiens.