Agression homophobe à Paris: de 18 à 24 mois de prison ferme requis

© 2014 AFP

— 

Wilfred de Bruijn (g) et Olivier Couderc (c), victimes d'une agression homophobe en 2013, arrivent au tribunal de Paris pour la procès de leurs agresseurs, le 6 mai 2014
Wilfred de Bruijn (g) et Olivier Couderc (c), victimes d'une agression homophobe en 2013, arrivent au tribunal de Paris pour la procès de leurs agresseurs, le 6 mai 2014 — Martin Bureau AFP

Des peines de prison de 18 à 24 mois ferme contre les deux hommes accusés d'avoir agressé un couple d'homosexuels à Paris ont été requises mardi devant le tribunal correctionnel de Paris.

Le jugement a été mis en délibéré au 3 juin.

Le procureur a requis une peine de trois ans de prison, dont un an de sursis, et une peine de 30 mois de prison, dont un an avec sursis, contre les deux agresseurs présumés du couple.

Elle a par ailleurs requis une peine d'un an de prison, dont six mois avec sursis, contre un troisième homme accusé de ne pas avoir empêché la commission des faits.

L'agression sauvage dont avaient été victimes Olivier et Wilfred le 7 avril 2013 dans le quartier des Buttes-Chaumont (XIXe) avait suscité l’émoi en plein débat sur le mariage gay.

De l'avalanche des coups tombée sur le couple est restée une photo : le visage tuméfié de Wilfred de Bruijn qu'il avait diffusé sur sa page Facebook le lendemain de l'agression.

Quatre jeunes hommes, âgés de 17 à 20 ans avaient été interpellés cinq mois après les faits en septembre 2013.

Deux d'entre eux comparaissaient mardi pour «violences volontaires en réunion en raison de l'orientation sexuelle de la victime». Un troisième pour «non empêchement de commettre un délit contre l'intégrité corporelle». Le quatrième, mineur au moment des faits, comparaitra devant un juge des enfants.