EN DIRECT. Revivez les défilés de la journée du 1er-Mai

MANIFESTATIONS Les traditionnels cortèges du 1er mai vont défiler à Paris et partout en France...

B.C. et M.P.

— 

Marine Le Pen le 1er mai 2014 à Paris
 
Marine Le Pen le 1er mai 2014 à Paris   — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Alors que le Front National lance sa campagne pour les élections européennes avec son traditionnel défilé du 1er mai, les syndicats sont divisés. CGT et FO opposés au pacte de responsabilité du gouvernement de Manuel Valls défilent séparément de la CFDT et la CFTC qui le soutiennent le pacte.

19h45: Ce live est terminé, vous pouvez relire la synthèse des évenements de la journée par ici
19h25: Mélenchon pilone l'austérité
«A bas l'austérité, un poison qui va tuer la société, il nous faut une politique de gauche, il nous faut un gouvernement de gauche», a lancé Jean-Luc Mélenchon lors du défilé du 1er-Mai. «Ce n'est pas comme ça qu'on va redresser les comptes publics, pas comme ça qu'on va améliorer la vie du pays, on est en train de vider la France de son sang», a-t-il ajouté.


19h10: D'après le ministère de l'Intérieur, près de 100.000 manifestants dans toute la France

17h28: 210.000 manifestants sur toute la France, 65.000 à Parisselon la CGT


16h58: Heurts à Istanbul
C'est une mauvaise habitude turque... De nouveaux, des heurts ont émaillé le 1er Mai à Instanbul, où la police avait été massivement déployée pour empêcher tout rassemblement, notamment sur lA Istanbul, la police, massivement déployée, a empêché à coups de canon à eau et gaz lacrymogènes des centaines de manifestants de se rassembler sur la Place Taksim, place emblématique de la contestation contre le gouvernement turc, déclarée zone interdite par les autorités.

Les échauffourées, qui ont fait une cinquantaine de blessés, se sont poursuivies dans l'après-midi. Au moins 138 personnes ont été arrêtées, selon des avocats turcs.


16h50: Premier défilé un 1er Mai en Russie depuis 1991 et l'éclatement de l'Union soviétique
Comme quoi la période a un arrière goût de retour à l'époque de la Guerre froide, en Russie, c'est le grand retour du défilé du 1er Mai. Pas tant à la gloire des travailleurs qu'à celle de Vladimir Poutine. Les manifestants on en effet affiché leur soutien à sa décision d'annexer la Crimée. Un 1er mai patriotique donc, avec plus de 100.000 personnes dans la rue

16h48: Dans le cortège, Jean-Vincent Placé en profite pour critiquer la décision de France télévision de ne pas diffuser un débat sur les européennes

16h10: «Hollande trahit le peuple»
Voilà le type de banderoles que l'on peut trouver dans le cortège de la manifestation à l'appel sdes syndicats contre le pacte de responsabilité. Plusieurs milliers de personnes sont parties de Bastille.

15h42
15h42 Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, a déclaré jeudi avoir «du mal à mesurer la différence» entre la politique de François Hollande depuis deux ans et celle de son prédécesseur Nicolas Sarkozy.
S'exprimant devant la presse avant le départ de la manifestation parisienne CGT-FO-FSU-Solidaires, Thierry Lepaon a réaffirmé que «ce pacte de responsabilité, c'est un pacte d'austérité».
15h37
15h36 Premières estimations de fréquentation du défilé parisien : «On est tout plein.»
15h35
15h35 Le saviez-vous? Le 1er mai est également la fête des Tamara, prénom de la chanteuse Shy'm.
15h32
15h31 Le cortège avance entre averses et éclaircies.
14h55
14h55 Merci Flavie. A toi aussi.
14h53
14h52 Le principal défilé syndical parisien s'élancera de la place de la Nation dans quelques minutes. Dans quelques secondes selon la police.
14h47
14h46 A Marseille, à l'appel de la CGT, Sud, Solidaires et la FSU, les manifestants - 20.000 selon les organisateurs, près de 3.000 selon la police - ont rejoint le Vieux-Port par une matinée ensoleillée, avant de remonter la Canebière jusqu'aux Réformés, derrière une banderole de tête proclamant «Licenciements, bas salaires, précarité, austérité: les Bouches-du-Rhône en ont assez».
14h33
14h32 La dénonciation du pacte de responsabilité a été jeudi au coeur des défilés du 1er mai qui ont rassemblé dans le grand ouest de 1.300 à 3.000 personnes à Rennes selon les sources, de 950 à 1.200 personnes à Rouen, et environ 450 à Saint-Nazaire.
«PS, Medef, CFDT, empactés, arrêt arrêt de l'austérité», ont scandé les militants de FO dans la capitale bretonne, où la manifestation organisée notamment par cette centrale et la CGT a réuni entre 1.300 personnes, selon la police, et 3.000, selon la CGT.
14h13
14h12 Contrairement à cette Fête du travail, les syndicats seront côte à côte le 15 mai lors de la journée d'action des fonctionnaires contre l'austérité et la poursuite du gel du point d'indice.
Pour Jean-Claude Mailly, le 1er mai et son «côté rituel» ne sont «pas obligatoirement» un bon baromètre de la grogne et de la mobilisation. Pour lui aussi, la grève du 15 mai sera plus représentative.
14h07
14h06 Comment appelle-t-on un «marronnier» du Printemps? Un brin de muguet.
13h53
13h53 Le numéro un de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, a rappelé, lors d'un déplacement à Lyon pour la fête du 1er mai, que «jamais le patronat ne prendra d'engagements pour l'emploi et les rémunérations» dans le cadre du Pacte de responsabilité, demandant au gouvernement de «sortir de l'austérité».

Il s'est ensuite exprimé devant une centaine de militants réunis dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, sous une plaque célébrant la mémoire des Canuts, ces ouvriers de la soie qui s'étaient révoltés dans les années 1830.
13h28
13h28 Environ deux cents militants de la CFDT et de l'Unsa se sont réunis à la mi-journée à Paris à l'occasion du 1er mai en présence des numéros un de ces organisations, lors d'un rassemblement placé sous le signe de l'Europe, a constaté une journaliste de l'AFP.

Des militants, arborant des gilets orange et bleus, aux couleurs des deux syndicats, étaient rassemblés devant la rotonde de Stalingrad, dans l'est parisien, où devaient se tenir des débats en présence de représentants syndicaux européens.
13h23
13h21 Appelant à ne pas s'abstenir le 25 mai pour les élections européennes, Marine Le Pen a assuré à ses partisans que François Hollande serait obligé de dissoudre l'Assemblée nationale si le FN arrivait en tête. 
13h20
13h20 5.300 participants au défilé du FN à Paris, selon la police. Marine Le Pen en avait annoncé 20.000.
13h02
13h01 Marine Le Pen a terminé son discours d'une heure, très offensif mais moins politique qu'annoncé.
12h38
12h37 La guerre des chiffres ne passera pas par Toulouse où il y a «beacoup de monde». C'est tout.
12h35
12h35 Les premiers chiffres de fréquentation des défilés commencent à tomber
12h31
12h30 Pendant que les fact-checkeurs s'étranglent en écoutant le discours de Marine Le Pen, certains repèrent les détails qui comptent.
12h20
12h20 Il pleut à Paris. Heureusement, Jean Roucas a son k-way.
12h11
12h10 Marine Le Pen parle des français comme d'un «peuple de lions gouverné par des ânes».
12h03
12h00 Marine Le Pen débute son discours.
12h00
11h35 Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a déclaré jeudi que les deux premières années de la présidence Hollande avaient été «difficiles» pour les Français.
Laurent Berger a réaffirmé sur Europe 1 son soutien au pacte de responsabilité et appelé le patronat à cesser de «geindre».
11h57
11h30 A peine un tiers des Français (32%) font confiance aux syndicats, selon un sondage Ifop pour Atlantico.fr publié jeudi, jour de la Fête du Travail. Seuls 2% d'entre eux font «tout à fait confiance aux organisations syndicales», 30% des personnes interrogées disant leur faire « plutôt confiance». A l'inverse, près de sept Français sur dix (68%) expriment leur défiance: 27% n'ont «pas du tout confiance», 41% «plutôt pas».
En octobre 2010, au moment de la mobilisation contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy, 53% des Français faisaient confiance aux syndicats.
11h54
11h20 Marine Le Pen, qui a déposé avec son père, Jean-Marie Le Pen, une gerbe au pied de la statue de Jeanne d'Arc, rue de Rivoli, est arrivée vers 11h15 place de l'Opéra où elle doit prononcer un discours.
11h48
10h50 Pour la deuxième année consécutive, les syndicats célèbrent le 1er mai dans la désunion: la CGT et FO défilent ensemble jeudi à Paris contre la politique du gouvernement Valls tandis que la CFDT et l'Unsa se rassembleront dans la capitale sous le signe de l'Europe.
Après cinq années de défilés unitaires sous l'ère Sarkozy, la CGT et la CFDT avaient déjà célébré la Fête du Travail chacune de leur côté l'année dernière.
A la mi-avril, le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon avait pourtant appelé les organisations syndicales à se rassembler. Une main tendue repoussée par le numéro un de la CFDT Laurent Berger: «On n'a pas d'objectifs communs à partager», «nous ne pratiquons pas tout à fait le même type de syndicalisme», lui avait-t-il répondu.
11h33
10h45 En tête du défilé du FN figurent la plupart des nouveaux maires FN et les principaux responsables du parti, sous une banderole «La France avance». On entend dans le cortège la Marseillaise, des «On est chez nous» ou des «Marine présidente». 
11h30

 10h35 Thierry Lepaon secrétaire général de la CGT a annoncé «un premier mai de colère» sur BFM TV. « Il y a de la colère dans le pays. Personne ne peut en faire abstraction.» Opposé au pacte de responsabilité du gouvernement, le leader syndical a estimé que «ce n'est pas en abaissant le coup du travail que l'économie va repartir.»

11h27
10h30 Marine Le Pen qui veut faire de ce 1er mai une «démonstration de force» affirme que les manifestants seraient 20.000 à se diriger vers l'Opéra où la présidente du Front National fera un discours.
11h23

10h20 Des Femen ont retardé le départ du cortège du FN. Un groupe de trois activistes féministes seins nus 4 Femen ont été violemment arrêtés par le service d'ordre du Front National puis par des CRS.