Un policier motard de La Rochelle se suicide à son domicile

INFO «20 MINUTES» Il était en service à la brigade motocycliste urbaine…

William Molinié

— 

Illustration: Un policier, police française.
Illustration: Un policier, police française. —

Un policier, âgé de 47 ans, en poste à la brigade motocycliste urbaine (BMU) de La Rochelle s’est suicidé mardi à la mi-journée avec son arme de service à son domicile de La Tremblade (Charente-Maritime), selon les premiers éléments recueillis par 20 Minutes.

Ses collègues ne l’ayant pas vu prendre son service le matin ont alerté leur hiérarchie. Deux de ses cadres se sont rendus à son domicile et auraient pu rentrer en contact avec lui. Avant qu’il ne se donne la mort.

Pas d'antécédents psychologiques

«Son officier et son major se sont rendus à son domicile» où ils ont pu entrer en contact avec lui, mais «n'ont pas réussi à le raisonner», a expliqué à une correspondante de l'AFP le délégué syndical UNSA Police Christophe Crépin

Selon nos informations, il n'avait pas de problèmes psychologiques connus. L’enquête a été confiée à la gendarmerie.

Suicides supérieurs à la moyenne nationale

La moyenne des suicides déplorés au sein de la police nationale ces cinq dernières années est d’une quarantaine par an. Ce chiffre était de 70 dans les années 1990.

Depuis le 1er janvier 2013, des pôles de vigilance suicide sont mis en place dans les services territoriaux des départements. Mais ces chiffres restent supérieurs à la moyenne nationale.

Dimanche, c’était un policier de 27 ans qui avait mis fin à ses jours à son domicile de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis).