Les applis pour réviser le bac: Gadgets ou outils efficaces?

EDUCATION Alors que le coup d’envoi du bac sera donné le 16 juin, 20 Minutes fait le point sur les applications qui peuvent aider à bachoter…

Delphine Bancaud

— 

Un lycéen sur deux a recours à des applications dédiées pour réviser le bac.
Un lycéen sur deux a recours à des applications dédiées pour réviser le bac. —

En quelques années, elles sont devenues incontournables. Selon une étude* de digiSchool parue mi-avril, les applications pour réviser le bac sont désormais utilisées par un lycéen sur deux. Et 89% des lycéens possédant un smartphone, elles semblent promises à un bel avenir... d'autant que le coup d'envoi du bac sera donné dans un mois et demi. Mais toutes ces applis se valent-elles? Comment faut-il les utiliser? 20 Minutes fait le point.

Quel est leur contenu?

La plupart des applications sont présentées par série (L, ES, S, bac pro, STMG) et abordent toutes les matières. L’appli Objectif bac ES contient ainsi un module de maths, d’histoire-géo, de philosophie, de sciences économiques et sociales. Les applis proposent généralement des résumés de cours assez sommaires et des quizz associés. Les lycéens peuvent évaluer leur niveau grâce à un système de notation. Des annales sont aussi parfois proposées, ainsi que des fiches audios, les sujets probables à la prochaine session et des conseils méthodologiques.

Sont-elles efficaces pour réviser?

«Oui, à condition de les utiliser en complément de révisions classiques», soutient Thierry Debarnot, cofondateur de digiSchool. «Car il est nécessaire d’avoir un premier niveau de révision, en reprenant ses cours et en mémorisant les points essentiels», insiste-t-il. Un avis partagé par Bertrand Galliot, professeur de maths et directeur pédagogique du site lesbonsprofs.com: «L’utilisation des appli doit être la dernière étape de la révision, pour se rassurer et conforter ses acquis. D’autant qu’il est difficile d’y passer plus que vingt minutes d’affilée,car la consultation sur smartphone n’est pas très confortable», explique-t-il. La majorité des lycéens s’en servent d’ailleurs à des moments creux de leur journée: dans les transports en commun par exemple.

Combien coûtent-t-elles?

Elles sont pour la plupart, gratuite.Certaines applis proposent en plus des services premium payant, qui comprennent un coaching plus individualisé du lycéen ou davantage de contenus.

Quelle application choisir?

Defibac, Mobibac, L’Etudiant, Nomad Education, digiSchool… Il existe une centaine d’applications pour réviser le bac sur Itunes ou Google Play. «Leur notation sur les plateformes de téléchargement reste un bon repère. Entre 5 et 6, c’est plutôt un signe de qualité de contenu», explique Thierry Debarnot. «Il faut aussi se fier aux commentaires des utilisateurs et vérifier dans le descriptif de l’appli si elle a bien été conçue par des enseignants», conseille Bertrand Galliot. Attention aussi aux applications dont les contenus n’ont pas été actualisés avec les nouveaux programmes du bac et celles qui laissent apparaître de nombreuses coquilles. Une tare souvent mentionnée dans les avis des utilisateurs.

*réalisée sur la période du 20 mars au 2 avril à partir des réponses de 1054 lycéens.