Airbnb supprime 2.000 annonces de logements à louer à New York

TOURISME Mais il n’y a rien à craindre en France…

Audrey Chauvet
Page d'accueil du site de locations entre particuliers Airbnb.
Page d'accueil du site de locations entre particuliers Airbnb. — Airbnb

La Grosse pomme était véreuse. Sur les quelque 19.500 offres de logements proposées à New York sur le site de locations entre particuliers Airbnb, les deux tiers seraient illégales, selon les informations du New York Post. Le site a pris les devants de la justice américaine: Airbnb a supprimé ce lundi 2.000 annonces de sa plateforme, en justifiant ce nettoyage par le fait qu’elles ne correspondaient pas aux critères d’accueil garantis par le site.

Détournements du site

Contactée par 20 Minutes, la branche française de Airbnb indique qu’«il s’agit d’un problème très spécifique à New York». En effet, la loi américaine interdit de sous-louer un appartement entier et de le louer pour une durée supérieure à 30 jours en l’absence de l’habitant. Or, de nombreuses annonces à New York dérogeraient à cette loi, sans compter celles qui émaneraient de «gestionnaires de biens» utilisant la plateforme Web pour louer leurs appartements ou de prostituées qui utiliseraient les locations comme lieux d’exercice provisoires.

Alors que la bataille juridique entre le procureur général de New York et Airbnb se poursuit devant les tribunaux américains, le site rassure les hôtes français: «En France, la communauté est plus solide et la loi Alur a beaucoup clarifié la situation», explique le service de presse du site. «Il n’y a pas de projet de désactivation d’annonces en France ou en Europe».

La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) encadre plus strictement les locations de courte durée de logements meublés à des touristes en France: une habitation principale ne doit pas être sous-louée plus de quatre mois par an au total et une résidence secondaire doit préalablement obtenir une «autorisation temporaire de changement d’usage» dans certaines villes. La France compte 50.000 logements proposés à la location sur le site Airbnb, dont 20.000 à Paris.