Somme: Des foyers privés de gaz jusqu'à mardi après un vol de métaux

FAITS DIVERS Le retour à la normale devrait intervenir mardi...

Florence Floux

— 

Illustration gaz.
Illustration gaz. — Johanna Leguerre AFP

La régie municipale de distribution de gaz de Péronne (Somme) espérait ce lundi un retour à la normale mardi après un vol de métaux qui a privé la ville de gaz samedi soir.

Lundi midi, le gaz avait été rétabli sur 70% des 2.100 points de distribution touchés à Péronne et dans les deux villages voisins de Doingt et Flamicourt, a indiqué Laurent Morelle, directeur de la régie municipale de distribution de gaz et d'électricité, Gazelec.

Laurent Morelle a expliqué attendre un retour à la normale mardi soir au plus tard. Au moins 85% des clients devraient être de nouveau raccordés lundi soir, avant le raccordement mardi matin des «grosses industries» fermées pour le weekend de Pâques, a-t-il précisé.

5.000 à 6.000 foyers touchés

Samedi vers 20h, un homme a sectionné une canalisation en inox du poste de livraison principal de Gazelec, vraisemblablement pour s'en servir comme d'un pied de biche pour ensuite forcer l'entrée d'un local et y voler des fils de métal, selon le directeur de la régie municipale de distribution de gaz et d'électricité. Il s'est ensuite attelé à voler des câbles en aluminium et en cuivre dans une benne, où des techniciens l'ont maîtrisé en attendant les gendarmes.

Au total, 5.000 à 6.000 foyers ont été touchés, a ajouté Laurent Morelle.

L'auteur présumé des faits déféré au parquet

«La ville entière a été coupée. Ce n'est pas comme remettre l'électricité. Pour le gaz, il y a beaucoup plus de mesures de sécurité» à observer, notamment pour éviter tout risque de dysfonctionnement, voire d'explosion, lié à un retour soudain de gaz, a-t-il expliqué.

L'auteur présumé des faits, originaire de Péronne, «a été déféré au parquet dimanche soir et placé en détention provisoire pour une audience de comparution immédiate mercredi», a indiqué le parquet d'Amiens.

L'homme pourra toutefois demander un délai supplémentaire pour préparer sa défense, a précisé le parquet.