Jacques Servier, fondateur des laboratoires Servier, est mort à l'âge de 92 ans

DISPARITION Il avait été mis en cause dans le scandale sanitaire du Mediator...

N. Bg.

— 

Jacques Servier au tribunal de Nanterre le 21 mai 2013.
Jacques Servier au tribunal de Nanterre le 21 mai 2013. — A.GELEBART/20 MINUTES

Le président-fondateur des laboratoires Servier, Jacques Servier, est mort ce mercredi à l'âge de 92 ans, a annoncé le groupe dans la soirée.

«Les laboratoires Servier et tous leurs collaborateurs ont appris avec une immense tristesse le décès de leur président-fondateur, le Dr Jacques Servier, décédé à son domicile le 16 avril 2014 dans sa quatre-vingt-treizième année», mentionne le communiqué, relayé par Europe 1.

Jacques Servier avait fondé l'entreprise portant son nom «il y a exactement 60 ans», rappelle l'entreprise. Il en a fait un groupe pharmaceutique majeur, dont l'image a été ternie ces dernières années par le scandale du Mediator.

La dure réaction d'Irène Frachon

En décembre 2012, il avait été mis en examen pour homicides et blessures involontaires dans le cadre de l'enquête sur le scandale sanitaire du Mediator.

Le Dr Irène Frachon, pneumologue à l'origine de la révélation du scandale du Mediator, a réagit durement sur BFMTV après la mort de Jacques Servier: «C'est un escroc, un corrupteur, un empoisonneur qui vient de disparaître», a lancé l'auteure de Mediator, 150mg, combien de morts?, qui dit penser avant tout «aux innombrables victimes» du Mediator, toujours en attente d'un procès.

«La magie du médicament»

Jacques Servier, fils d'industriel, se présentait dans son livre Le Médicament et la Vie comme un «produit de l'enseignement laïc» ayant succombé à «la magie du médicament». Il avait racheté en 1954 pour «trois fois rien» un petit laboratoire à Orléans, qui fabriquait un sirop contre la toux. En 1955, il lançait ses deux premières molécules et n'avait dès lors eu de cesse de faire grossir son entreprise.

Avec un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d'euros en 2013, le groupe Servier est actuellement le deuxième laboratoire pharmaceutique français en termes de ventes, derrière le mastodonte Sanofi.