Affaire Le Roux: Le fils de Maurice Agnelet à nouveau entendu mercredi

PROCES Guillaume Agnelet a révélé lundi que son père lui a avoué le meurtre de sa maîtresse Agnès Le Roux…

avec AFP

— 

Des dossiers liés au procès Agnelet, au tribunal de Rennes, le 17 mars 2014
Des dossiers liés au procès Agnelet, au tribunal de Rennes, le 17 mars 2014 — Jean-Sebastien Evrard AFP

Le fils de Maurice Agnelet, Guillaume, qui a révélé lundi que son père lui avait avoué le meurtre en 1977 de sa maîtresse Agnès Le Roux, sera de nouveau entendu physiquement à Rennes par la cour d'assises après une première séance par visioconférence depuis Chambéry lundi. Guillaume Agnelet s'était rendu au parquet général de Chambéry dimanche pour livrer ses confessions sur son père. Son frère Thomas, qui était cité comme témoin par la défense, a affirmé lundi qu'il ne savait « rien des faits », allant jusqu'à qualifier son frère de « schizophrène ».

«Un coup de théâtre ou plutôt une tragédie»

« Je tombe des nues, je suis abasourdi. On est dans un film de Gabin où la famille règle ses comptes à la barre », a-t-il dit. Vers 13h, le président a suspendu l'audience qui doit reprendre vers 14h. Réagissant à la situation créée par les révélations de Guillaume Agnelet, l'avocat de Maurice Agnelet, Me François Saint-Pierre, a simplement déclaré à la presse: « C'est un coup de théâtre ou plutôt une tragédie qui s'ouvre. C'est une situation tendue qui s'est installée dans cette cour d'assises. Nous allons entendre la mère de Guillaume et Thomas Agnelet, il nous faut attendre sa déposition ».

Seul Thomas était cité comme témoin par la défense. De son côté, Guillaume a déclaré lundi que « la défense ne (l'a) pas cité car elle savait quelle serait (sa) position ». La mère des deux fils de Maurice Agnelet n'a pas pu être jointe lundi par la cour.