La Grande Borne: Vague d'interpellations dans une nouvelle affaire d'escroquerie au crédit

FAITS DIVERS Le préjudice s’élève à plus d’un million d’euros…

W.M.

— 

Une voiture de police
Une voiture de police — Phililppe Huguen AFP

Plusieurs interpellations ont eu lieu en région parisienne ce mardi matin dans le cadre d’une affaire d’escroquerie à grande échelle, rapporte RTL. Selon les informations de la radio, 13 suspects ont été interpellés par les policiers de la Sûreté départementale de l’Essonne, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne, dans les Hauts-de-Seine et en Essonne, à la demande d’un juge d’instruction d’Evry. Quatre autres personnes se sont présentées à la police.

Au cours des perquisitions, de l’argent liquide en grande quantité ainsi qu’un fusil ont été retrouvés.

Des comptes bancaires aux noms des victimes

Les deux principaux instigateurs du réseau ont été arrêtés dans la cité de la Grande Borne à Grigny. Les policiers soupçonnent ces individus d’avoir escroqué des organismes de crédit à l’aide de faux papiers. «Les suspects achetaient ensuite des voitures, du matériel hi-fi, de l’électro-ménager, etc…», rapporte la radio.

Le montant total du préjudice s’élèverait à plus d’un million d’euros, somme totale que les malfrats auraient empruntée.

En décembre 2013, une équipe de la même cité avait été démantelée. Des vols à la portière cachaient en fait un trafic de faux papiers avec lesquels les délinquants ouvraient des comptes bancaires aux noms des victimes, puis contractaient des emprunts auprès d'organismes de crédit. 

Avec l’argent de ces prêts, les malfaiteurs achetaient des voitures pour les revendre sur internet. Six personnes avaient été mises en examen.