Stationnement: Quelles villes ont le plus augmenté leurs prix?

AUTO A deux jours du premier tour des municipales, l'hebdomadaire «Auto Plus» compare les prix actuels du stationnement avec ce qu'ils étaient en 2008...

B.D. avec AFP

— 

Illustration: Un horodateur.
Illustration: Un horodateur. — L. Failler / 20 MInutes

Les villes où le tarif de stationnement a le plus augmenté depuis les dernières élections municipales sont Le Mans, Roubaix et Nantes et en moyenne ces tarifs ont plus augmenté dans les villes de gauche que dans les villes de droite, selon une enquête d'Auto Plus.

A deux jours du premier tour des municipales, l'hebdomadaire compare les prix actuels du stationnement avec ce qu'ils étaient en 2008, quand les édiles qui sont en train d'en terminer avec leur mandat ont revêtu leur écharpes de maire. Au Mans, ces tarifs ont augmenté de 67%, passant de 1,5 euro à 2,5 euros. A Roubaix, le tarif horaire, «plutôt bas», a augmenté de 50% pour atteindre 1,20 euro. Nantes (+47%), Rennes (+39%) et Paris (+20%) suivent.

«Différence selon la couleur politique des municipalités»

Mais, note l'hebdomadaire, dans une vingtaine de villes comme Amiens, Besançon, Caen, Le Havre, Perpignan, les hausses plus raisonnables n'ont pas dépassé 20 centimes d'euro. Certaines villes sont même restées gratuites comme Lorient, Vénissieux, Champigny, Drancy...

Auto Plus note une «différence selon la couleur politique des municipalités». En Île-de-France, «la hausse moyenne du ticket horodateur» est de 12% dans les villes de droite et de 4,4% dans celles de gauche. Dans «le reste de la France», la tendance s'inverse: la hausse moyenne est de 13,5% à gauche et 8,5% à droite.