Essonne: Ils blessent quatre policiers pour reprendre un enfant placé

FAITS DIVERS Et ont été relâchés, au grand dam du syndicat Alliance...

avec AFP

— 

Géolocalisation des Ulis.
Géolocalisation des Ulis. — 20 MINUTES

Quatre policiers ont été blessés mercredi par trois personnes qui ont tenté de reprendre au commissariat des Ulis (Essonne) un enfant qui attendait d'être placé en foyer pour protection de mineur. Deux femmes et un homme ont essayé de s'emparer de force d'un mineur qui venait d'être placé en foyer, après que son père avait été placé en garde à vue, suspecté de faits de violences et de maltraitance sur enfant.

«Déchaînement de violence»

La mère et la tante de l'enfant, qui portaient toutes deux le voile, ainsi que l'oncle ont forcé le passage du commissariat arguant qu'ils n'avaient pas à «respecter les lois de la République», rapporte une source policière. Frappant et insultant les agents du commissariat, le trio a blessé quatre policiers et occasionné quatre ITT (Incapacité totale de travail) à l'un d'entre eux.

Devant ce «déchaînement de violence», les trois agresseurs ont été placés en garde-à-vue pour fait d'outrage. Les deux femmes ont été relâchées après huit heures pour être convoquées ultérieurement, le médecin devant les consulter n'étant pas disponible avant le lendemain. Le syndicat Alliance Police Nationale a critiqué cette décision, s'inquiétant que «des individus auteurs de violences envers des policiers et dans l'enceinte même d'un commissariat soient relâchés si rapidement et que l'impunité de certains qui se situent au-dessus des lois républicaines soit confortée par ce genre de décision».