La Courneuve: Trois enfants reclus depuis leur naissance découverts dans un appartement

FAITS DIVERS Ils «n'ont sans doute jamais mis un pied dehors, jamais été scolarisés, jamais été examinés par un médecin, jamais été vaccinés et souffrent tous de malnutrition», selon RTL...

Bérénice Dubuc

— 

Carte de localisation de La Courneuve (Seine-Saint-Denis)?
Carte de localisation de La Courneuve (Seine-Saint-Denis)? —

Enfermés dans une seule pièce depuis leur naissance. À la Courneuve (Seine-Saint-Denis), les services sociaux ont découvert trois enfants vivant quasiment reclus dans une pièce de l’appartement de leurs parents, rapporte RTL ce jeudi.

La découverte s’est faite après qu’une alerte a été effectuée début février par des médecins. Une femme s’était présentée à l’hôpital avec son bébé de 2 mois en mauvaise santé. Chargée du suivi du dossier, la police se rend au domicile de la famille, qui n’a jamais fait l’objet du moindre signalement, dans une barre d’immeuble de la cité des 4.000, un quartier sensible et défavorisé de la Seine-Saint-Denis.

Retards psychomoteurs

Les enquêteurs découvrent alors les trois autres enfants du couple, trois garçons âgés de 2, 5 et 6 ans. Selon la radio, ces enfants vivent dans une pièce insalubre, où des matelas sont posés à même le sol. Ils «n’ont sans doute jamais mis un pied dehors, jamais été scolarisés, jamais été examinés par un médecin, jamais été vaccinés et souffrent tous de malnutrition. Les deux aînés en particulier, ont de tels retards psychomoteurs qu’ils arrivent à peine à marcher et à parler».

L’appartement n’était «pas très propre, pas très bien rangé, mais ce n’était pas un dépotoir non plus», a tempéré une source proche de l’enquête à l’AFP. «Rien ne laissait penser que des enfants en bas âge y vivaient», a-t-elle précisé. «C’est des enfants sauvages, qui ont poussé tout seuls», a relaté la source. «L’enquête laisse à penser qu’ils ne sortaient pas ou très, très peu. Leurs voisins ne les connaissaient pas.»

Les parents n’ont «pas pris conscience» de la situation

«Aucun n’était scolarisé, ni suivi, ils n’étaient pas vaccinés et ne voyaient pas de médecin.» Les deux grands souffriraient «d’une forme d’autisme», s’exprimant par onomatopées et présentant des difficultés à marcher, a confirmé cette source. Le père, âgé de 33 ans, et la mère, 27 ans, ne travaillaient pas mais touchaient des allocations pour leurs enfants, a-t-elle précisé, ajoutant qu’ils semblaient n’avoir «absolument pas pris conscience» de la situation.

Selon RTL, en garde à vue, les parents ont eu du mal à expliquer les raisons pour lesquelles leurs enfants étaient traités de cette manière. Une information judiciaire a été ouverte pour mauvais traitements sur mineurs, et les parents ont été placés en détention. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale de Seine-Saint-Denis. Selon les premiers éléments, les enfants n’auraient pas été battus ou abusés sexuellement. Les quatre enfants ont été placés dans des familles d’accueil.