Pollution: Les jeunes enfants sont les plus touchés en Ile-de-France

SANTE Les passages aux urgences pour cause d'asthme ont augmenté...

avec AFP

— 

Pollution sur le périphérique parisien le 13 mars 2014.
Pollution sur le périphérique parisien le 13 mars 2014. — WITT/SIPA

Une hausse «régulière» des passages aux urgences en Ile-de-France pour asthme, pendant l'épisode de pollution de l'air atmosphérique de jeudi à dimanche, a été noté par l'Institut de veille sanitaire (InVS), avec une «augmentation particulière» chez les jeunes enfants.

«La hausse a été régulière tous âges confondus pour l'asthme depuis jeudi dernier: on est ainsi passé de 64 passages aux urgences pour asthme jeudi 13 mars, à 106 dimanche 16 mars», a indiqué lundi à l'AFP le Dr Thierry Cardoso, directeur du Département coordination des alertes et des régions (DCAR) à l'InVS. Ces valeurs n'avaient pas été observées lors des deux dernières années aux mêmes dates en Ile-de-France, a ajouté le Dr Cardoso.

Une augmentation «mesurée mais significative»

«Une augmentation particulière» a été relevée chez les moins de quinze ans, notamment chez les enfants de moins de cinq ans avec 25 passages aux urgences jeudi dernier contre 42 le dimanche qui a suivi, a précisé le Dr Cardoso. Chez les 5-14 ans, on est passé de 22 cas à 28 aux urgences, sur cette période.

«Ce n'est pas un afflux massif aux urgences, mais il s'agit d'une augmentation notable», a noté ce spécialiste qui s'appuie sur un système d'alerte et de surveillance d'une dizaine d'indicateurs (respiratoires, etc.) utilisé, entre autres, pour la grippe.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, avait expliqué auparavant lundi que cette augmentation «mesurée mais significative» de consultations, «en particulier de jeunes enfants dans les hôpitaux, uniquement de la région parisienne», avait «pesé» dans la décision de mettre en place la circulation alternée.