Ayrault: La circulation alternée prolongée «si nécessaire»

POLLUTION «Il faut vraiment faire reculer la pollution», a déclaré le Premier ministre en arrivant à la Préfecture de police de Paris...

B.D. avec AFP

— 

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 28 février 2014 à Nantes.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 28 février 2014 à Nantes. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'a pas exclu ce lundi matin que la mesure de circulation alternée mise en place à Paris et sa proche banlieue en raison de la pollution soit prolongée «si nécessaire». Il a parlé d'un effort «accepté» par les automobilistes.

«Si nécessaire, la mesure sera prolongée demain (mardi). Elle a en tout cas été prise pour deux jours en espérant que cet effort qui est fait et qui est accepté va permettre de faire descendre le niveau de pollution, c'est l'intérêt général», a déclaré le Premier ministre lundi matin dans la cour de la Préfecture de police de Paris.

«Il faut vraiment faire reculer la pollution»

«C'est le sens civique, le sens des responsabilité qui l'emporte avec le travail de la police nationale, de la préfecture de police qui sont là pour orienter, indiquer et le cas échéant, prendre les dispositions qui conviennent si des personnes refusent d'appliquer cette mesure de santé publique», a également déclaré le Premier ministre, qui était accompagné du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, de Philippe Martin (Écologie) et de Frédéric Cuvillier (Transports).

Pour Jean-Marc Ayrault, il ne faut pas «commencer à parler de répression avant de parler de conviction. Nous souhaitons convaincre chacun que la pollution est préjudiciable à tout le monde». «Il faut vraiment faire reculer la pollution. Nous avons ce pic mais il y a aussi le stock. (...) La pollution va partir mais le problème est un problème durable. Pour l'avenir, les mesures déjà été prises vont être amplifiées», a-t-il également déclaré, citant en exemple Autolib à Paris.

Paris et les 22 communes limitrophes ont redécouvert lundi à l'aube la circulation alternée, mesure inédite depuis 1997, qui contraint la plupart des automobilistes à l'immatriculation paire à laisser leur voiture au garage. Sauf dérogations, seules les voitures et motos dotées de plaques impaires sont autorisées à circuler, décision gouvernementale radicale à moins d'une semaine des municipales, destinée à lutter contre la pollution qui sévit depuis plusieurs jours.