La stagiaire de l'armée filmée nue à son insu a «peur de revenir»

ARMEE Alors qu'elle a obtenu gain de cause devant la justice...

Romain Scotto

— 

Une enquête interne va être ouverte sur les violences sexuelles dont sont victimes les femmes dans l'armée française, la plus féminisée d'Europe mais au sein de laquelle les victimes d'agressions ou de harcèlement ont encore du mal à se faire entendre.
Une enquête interne va être ouverte sur les violences sexuelles dont sont victimes les femmes dans l'armée française, la plus féminisée d'Europe mais au sein de laquelle les victimes d'agressions ou de harcèlement ont encore du mal à se faire entendre. — Lionel Bonaventure AFP

Filmée nue par un sergent, alors qu'elle se trouvait sous sa douche, la militaire démissionnaire craint désormais un retour dans la caserne où elle travaillait. Depuis qu'elle a obtenu gain de cause devant la justice, elle souhaitait retrouver sa place au sein de l'armée, mais elle avoue à l'Express sa «peur» de retrouver cet environnement.

«J'avais déjà entendu ce sergent, qui n'est pas mon supérieur direct, faire quelques réflexions à mon sujet, confie la jeune femme. Ce soir là, l'équipe de France de foot avait gagné son match et il fêtait l'événement avec deux amis. Il a passé une première fois la tête dans le local avant que je rentre sous la douche, et il est revenu ensuite me filmer. Il va finir son service militaire tranquillement, alors que j'ai dû partir sans pouvoir passer mon examen en février.»

En formation d'agent de restauration

Le tribunal administratif de Nantes a suspendu en référé la démission de cette stagiaire de l'armée, contrainte au départ après avoir porté plainte contre un sergent qui l'avait filmée nue sous sa douche, a indiqué lundi l'avocat de la stagiaire. La jeune femme, qui suivait une formation d'agent de restauration au Centre militaire de formation professionnelle de Fontenay-le-Comte (Vendée), avait porté plainte le 20 novembre dernier.