Des femmes défilent nues devant le Louvre

PROTESTATION Elles souhaitaient dénoncer «l'oppression» dans le monde arabo-musulman

J.C. avec AFP

— 

Sept femmes ont défilé nues devant le Louvre le 8 mars 2014 pour dénoncer «l'oppression» dans le monde arano-musulman.
Sept femmes ont défilé nues devant le Louvre le 8 mars 2014 pour dénoncer «l'oppression» dans le monde arano-musulman. — ALAIN JOCARD

«On fait ça en solidarité avec les femmes arabes, qui se font lapider partout dans le monde islamique, partout dans le monde arabe.» Sept femmes, qui se présentent comme des militantes du monde arabe et musulman, ont manifesté nues samedi devant la pyramide du Louvre à Paris contre «l'oppression», à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Une ancienne militante des Femen présente

Munies de drapeaux tunisien, iranien, arc-en-ciel et français, elles se sont dévêtues devant l'entrée du musée, avant de marcher sur les rebords des bassins qui jouxtent la pyramide. Elles ont scandé «liberté, laïcité, égalité», sous le regard étonné des badauds et touristes, dont certains immortalisaient la scène avec leur téléphone portable.

Sur leurs corps, on pouvait lire des slogans tels que «game over», ou «liberté», ainsi que des inscriptions en arabe.

Parmi elles se trouvait Amina Sboui, ancienne militante des Femen, qui a passé début août deux mois en détention en Tunisie et qui a quitté le groupe féministe qu'elle accuse d'islamophobie. «On est contre la charia, contre le sexisme, contre la lapidation, contre la burqa, contre le voile», a-t-elle martelé.

«Personne n'a de droits sur mon corps», a quant à elle proclamé Myriam Russel, membre des Femen. Une des manifestantes a lancé en anglais «aujourd'hui, c'est la journée internationale des femmes» à l'un des policiers, qui lui a rétorqué «c'est pas une raison pour se balader à poil».

Plusieurs des manifestantes ont ensuite été encerclées par la police, avant de faire l'objet de vérifications d'identité, selon une source judiciaire.