Le sperme français baisse en qualité

SANTE Cette baisse serait notamment due aux perturbateurs endocriniens et serait plus forte dans certaines régions...

A. Le G.
— 
Image de synthèse: Des spermatozoïdes.
Image de synthèse: Des spermatozoïdes. — PETILLOT/SIPA

La qualité du sperme français décline. Une forte baisse de la concentration de spermatozoïdes a été constatée au niveau national –une diminution de près d'un tiers sur une période de seize ans. Mais, cette fois, le phénomène a été analysé au niveau des régions par une équipe mixte issue de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), comme l'explique ce papier du Monde.

Les perturbateurs endocriniens en cause

L'étude, publiée dans la revue Reproduction, met en évidence une tendance hexagonale. Mais elle note surtout des disparités selon les régions, ce qui permet de lier environnement et fertilité masculine. L'Aquitaine et le Midi-pyrénées accusent en effet un déclin plus marqué que la moyenne, amenant les auteurs à conclure à une exposition plus importante des habitants de la région aux perturbateurs endocriniens.

>> A lire par ici Le surpoids nuit gravement à vos spermatozoïdes

Une concentration de spermatozoïdes en baisse

En décembre 2012, déjà, le docteur Joëlle Le Moal, de l'InVS, avait publié dans Human Reproduction les résultats d'un travail portant sur 26.000 hommes. Ils faisaient partie de couples ayant participé à un programme d'assistance médicale à la procréation (AMP), entre le 1er janvier 1989 et le 31 décembre 2005. L'étude avait montré «une diminution significative et continue de la concentration du sperme atteignant 32,2 % sur la période étudiée». Pour un homme de 35 ans, la concentration moyenne passait de 73,6 millions de spermatozoïdes par millilitre (ml) de sperme en 1989 à 49,9 millions/ml en 2005. 

>> Retrouvez par ici notre article sur les conséquences du Wi-fi sur le sperme