Manifestation anti-aéroport à Nantes: Un million d'euros de dégâts

NANTES Ce coût ne prend pas en compte les dégradations chez les commerçants...

20 Minutes avec AFP
— 
Heurts entre opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à Nantes et forces de l'ordre lors de la manifestation le 22 février 2014.
Heurts entre opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à Nantes et forces de l'ordre lors de la manifestation le 22 février 2014. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

Le coût des  dégâts à Nantes après la manifestation anti-aéroport qui  a dégénéré  samedi est évalué à environ un million d'euros pour la  ville et les  transports en commun, selon une première estimation  communiquée mardi  par Nantes métropole.

Du mobilier urbain, des engins de travaux et des vitrines endommagés

Ce chiffre comprend le «nettoiement et remplacement,  réparations au  global (voirie, déchets, espaces verts, mobilier urbain,  heures  travaillées): 300.000 euros» et les dégâts subis par le réseau de   transport en commun (Semitan) et les parkings (heures supplémentaires    travaillées, espace mobilité, distributeurs de titres de transport,...),   soit «600.000 euros», selon cette même source. Ces coûts ne prennent pas en compte les dégradations subies  par les  commerçants et les particuliers (vitrines cassées, tags...),   précise-t-on à Nantes métropole.

La manifestation contre la construction de l'aéroport Grand  Ouest à  Notre-Dame-des-Landes a mobilisé à Nantes samedi de 20.000  (préfecture)  à plus de 50.000 à 60.000 (organisateurs) personnes parmi  lesquelles  selon la préfecture un millier de radicaux qui se sont  affrontés avec  les forces de l'ordre et ont saccagé du mobilier urbain,  incendié des  engins de travaux ou encore brisé des vitrines de  commerçants.