Michel Rocard attend du gouvernement un «changement pour la condition animale»

avec AFP

— 

Sanctuaire baleinier de l'océan Austral, exploitation des animaux dans les cirques, pratique de la chasse à courre : l'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard attend du gouvernement «un changement pour la cause animale», annonce ce lundi la Fondation Brigitte Bardot sur sa page Facebook.

«Comme l'a promis le président, le changement c'est maintenant, cette promesse doit aussi s'appliquer à la condition animale dans notre pays», a-t-il écrit au ministre de l'Ecologie Philippe Martin dans un échange rendu public par Sylvie Rocard, administrateur de la Fondation Bardot.

«Apporter une écoute aux revendications portées par les organisations de défense des animaux»

«Je trouve regrettable de ne pas entendre de voix s'élever pour condamner les flottes japonaises présentes, en ce moment même, en Antarctique pour perpétrer une chasse "prétendue scientifique, mais personne n'est dupe" dans des eaux internationalement protégées», a-t-il estimé.

Il a jugé également «important aussi d'apporter une écoute aux revendications portées par les organisations de défense des animaux», évoquant notamment «l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques» et «la pratique de la chasse à courre qui scandalise de nombreux Français».

La Fondation Bardot dit «qu'en 2008 déjà, Michel Rocard était à leurs côtés pour manifester contre les corridas de Bayonne, face aux arènes et sous les insultes des aficionados». Défenseur de l'environnement, Michel Rocard officie depuis 2009 en tant qu'ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique.