Tuerie de Chevaline: Que sait-on du suspect?

Vincent Vantighem

— 

Portrait-robot d'un motard suspect diffusé par les gendarmes dans l'affaire de la tuerie de Chevaline.
Portrait-robot d'un motard suspect diffusé par les gendarmes dans l'affaire de la tuerie de Chevaline. — 20 MINUTES

Les enquêteurs reconnaissent qu’ils n’ont rien de «déterminant». Mais de nombreux éléments posent question après l’arrestation, mardi, d’un homme de 48 ans soupçonné d’être impliqué du quadruple meurtre de Chevaline (Savoie), en août 2012. 20 Minutes fait le point…

Qui est cet homme?

Agé de 48 ans et père de trois enfants, cet homme est décrit par une source proche de l’enquête comme quelqu’un de «taiseux», «amateur et collectionneur d’armes». Il a été interpellé mardi matin alors qu’il sortait de sa maison de Talloires, un village bordant le lac d’Annecy (Haute-Savoie).

>> Analyse: L'enquête rebondit 18 mois après

C’est un ancien policier municipal de Menthon-Saint-Bernard. Le maire de cette commune a précisé qu’il avait été «révoqué en juin 2013», «radié de la fonction publique territoriale» et «prié de quitter son logement communal»

Ressemble-t-il au portrait-robot?

C’est d’abord pour cette raison qu’il a été interpellé. «C’est le fruit de témoignages recueillis après la diffusion du portrait-robot d’un motard vu à proximité de la scène du crime» qui a conduit les enquêteurs à passer à l’action, a précisé, mardi, Eric Maillaud, procureur de la République d’Annecy.


Les réactions des voisins après l'arrestation par 20Minutes

L’un de ses voisins, qui le décrit comme un homme «sympathique» précise d’ailleurs qu’il avait fait l’objet de quelques blagues au café du village en raison de cette ressemblance.

Possède-t-il une moto?

Selon les informations du Parisien, «les gendarmes ont saisi (mardi soir) un deux-roues à son domicile qui pourrait appartenir à l’un de ses proches». C’est un élément clé car les enquêteurs sont toujours à la recherche d’une moto qui a été aperçue lors du quadruple meurtre.

Des armes ont-elles été retrouvées chez lui?

De nombreuses armes ont été saisies lors de la perquisition à son domicile. Leur présence «confirme la passion de cet homme, collectionneur d’armes anciennes», a précisé une source proche de l’enquête. Ces armes vont faire l’objet d’un examen balistique afin de voir si elles ont été utilisées.

>> Eclairage: Qu'est-ce qu'un Luger PO6?

Les gendarmes ont par ailleurs été aperçus en train de sonder le jardin, à l’aide d’un détecteur de métaux. Ils sont toujours à la recherche de l’arme du crime qui n’a jamais été retrouvée. Il s’agit d’un Luger P06 de calibre 7,65 Parabellum, ayant équipé l'armée suisse.

Qu’a donné l’analyse de son téléphone portable?

L’analyse technique de son téléphone portable «le situe dans la zone au moment des faits», a également précisé plusieurs sources concordantes à l’Agence France Presse.

Que va-t-il se passer maintenant?

Interrogé toute la journée d’hier, cet homme de 48 ans a passé sa première nuit en garde à vue. L’information judiciaire étant ouverte pour «meurtres en bande organisée», cette garde à vue peut durer 96 heures. Pour l'instant, les gendarmes ne disposaient pas mardi soir «d'éléments déterminants» pour confondre ce suspect, selon une autre source proche de l'enquête. Le procureur d'Annecy a donc appelé à la prudence, rappelant qu'il est toujours «présumé innocent».