Tempête Ulla: Le calme revient en Bretagne, 50.000 foyers toujours privés d'électricité

INTEMPÉRIES Les vents violents ont fait un mort et perturbé le trafic ferroviaire...

avec AFP

— 

Vue de Plougasnou, dans le Finistère, le 5 février 2014.
Vue de Plougasnou, dans le Finistère, le 5 février 2014. —

La tempête Ulla, la plus forte de l'hiver selon Météo-France, quittait progressivement samedi la Bretagne et le Cotentin, se dirigeant vers la mer du Nord après avoir fait un mort sur un paquebot et laissé encore autour de 50.000 foyers sans électricité vers 17h.

Un octogénaire est décédé vendredi à bord d'un paquebot naviguant au large du Finistère à la suite d'une chute provoquée par les mauvaises conditions météorologiques. Des vents à 150 km/h ont été enregistrés dans la nuit. Des centaines de passagers ont passé la nuit dans des trains ou des salles polyvalentes car la SNCF, inquiète des chutes d'arbres sur les voies, avait décidé vendredi soir, par mesure de sécurité, d'interrompre le trafic ferroviaire entre Rennes et Brest comme entre Brest et Quimper.

Vigilance orange dans le sud Bretagne

La vigilance orange «vagues-submersion» de trois départements -Finistère, Loire-Atlantique, Morbihan- a été levée dans la matinée, selon le bulletin publié à 10h par Météo-France. Mais une vigilance orange «inondation» est en vigueur pour le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique jusqu'à dimanche 6h du matin.

Dans la nuit «les valeurs maximales relevées durant l'épisode tempétueux ont été de l'ordre de 140 à 150 km/h à la Pointe de Bretagne et de 130 à 135 km/h au nord d'une ligne Brest-Morlaix; la partie du Finistère plus au sud de cette ligne, a connu des valeurs comprises entre 102 et 110 km/h», selon Météo-France. Le vent violent, qui avait commencé à souffler dans la journée, a plongé dans le noir jusqu'à 115.000 foyers en Bretagne.

Le trafic des trains perturbé

Quelque 50.000 foyers restaient sans courant samedi en fin d'après-midi, selon Electricité Réseau distribution France (ERDF). Selon un porte-parole d'ERDF, le Finistère restait le plus touché avec 33.000 clients sans courant, devant les Côtes-d'Armor (15.000). Le reste se répartit entre le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine.

L'alimentation devrait être rétablie d'ici à la fin du week-end, a précisé le porte-parole d'ERDF, filiale d'EDF qui gère au total plus de 1,3 million de kilomètres de lignes électriques.

Le trafic ferroviaire a repris progressivement dans la matinée. Les trains circulent de nouveau entre Lorient et Quimper, et devaient reprendre à 13 heures entre Saint-Brieuc et Brest, selon un porte-parole de la SNCF, qui a pris en charge un millier de passagers dans la nuit. Mais la ligne Brest-Quimper devrait rester fermée tout le week-end, et peut-être lundi, car «des dizaines d'arbres sont sur la voie», a indiqué sur RTL Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages.