Quand l'UMP proposait aussi de lutter contre les stéréotypes sexistes

EDUCATION En 2011, l'UMP, dont Jean-François Copé était à l'époque le secrétaire général, proposait d'introduire, dès la maternelle, «des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes»...

Delphine Bancaud

— 

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, présente ses vœux, le 8 janvier au siège du parti, à Paris.
Le président de l'UMP, Jean-François Copé, présente ses vœux, le 8 janvier au siège du parti, à Paris. — no credit

Un épisode que Jean-François Copé aimerait mieux oublier, après la polémique qu’il a lancée dimanche sur l’ouvrage Tous à Poil, en sous-entendant que le gouvernement voulait introduire «la théorie du genre» à l’école.

Plusieurs internautes ont rappelé ce mercredi qu’en 2011,  l’UMP, dont Jean-François Copé était à l’époque le secrétaire général, proposait d'introduire, dès la maternelle, «des séances consacrées à la mixité et au respect hommes-femmes». Une suggestion qui faisait partie des 26 propositions du «pacte républicain» présenté par l'UMP.

Celle-ci ressemblait fort à «L’ABCD de l’égalité », le programme de l'Education nationale censé  combattre les stéréotypes sexistes mis en place à cette rentrée et vivement critiquée par une partie de l’UMP.

Réactions amusées sur Twitter

Un vieux souvenir qui a visiblement amusé Najat Vallaud-Belkacem. Sur Twitter, elle a remercié l'UMP de «soutenir ardemment» «L'ABCD de l'égalité».