Loi Famille: Dominique Bertinotti appelle les contestataires au «bon sens»

FAMILLE A son arrivée à la gare de Strasbourg, une vingtaine de militants de la Manif pour tous ont tenté de livrer un «comité d'accueil» à la ministre...

avec AFP

— 

La ministre de la Famille Dominique Bertinotti, le 6 septembre 2013 à Roubaix.
La ministre de la Famille Dominique Bertinotti, le 6 septembre 2013 à Roubaix. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a appelé vendredi à Strasbourg les mouvements contestant les propositions du gouvernement sur la famille à retrouver du «bon sens» et de la «tolérance».

Interrogée sur les mouvements opposés aux projets du gouvernement sur la famille, notamment celui de la Manif pour tous, la ministre déléguée a dit «aspirer à un peu de bon sens, un peu de tolérance» lors d'une rencontre avec la presse.

«Personne ne détient le modèle de la famille»

«Personne ne détient le modèle de la famille», a dit la ministre déléguée qui a rappelé qu'il y avait «des familles», notamment monoparentales ou recomposées, et que le gouvernement «a l'obligation de respecter la diversité de ces familles».

Dominique Bertinotti avait précisé un peu plus tôt que le gouvernement soutiendrait les futures initiatives parlementaires sur la famille si elles correspondaient à ce qu'il entendait mettre dans son projet de loi, citant parmi les sujets de «consensus» le développement de la médiation familiale notamment pour les cas de divorce.

A son arrivée à la gare de Strasbourg, une vingtaine de militants de la Manif pour tous ont tenté de livrer un «comité d'accueil» à la ministre déléguée venue pour la signature d'une convention avec l'Etat pour le développement de services aux familles.

«Même en morceaux la loi famille on n'en veut pas», a rappelé le coordinateur de la Manif pour tous dans le Bas-Rhin, Arnaud Markert. Le mouvement a réuni dimanche entre 80.000 et 500.000 personnes à Paris, entre 20.000 et 40.000 à Lyon, selon les estimations de la police et des organisateurs.