Grenoble: Une fusillade éclate dans le quartier Saint-Bruno

FAITS DIVERS Un groupe de jeunes aurait été visé par deux motards...

A Grenoble, Souhir Bousbih

— 

Illustration police nationale.
Illustration police nationale. — Vincent Wartner/20 Minutes

On a frôlé de peu le drame jeudi soir à Saint-Bruno, un quartier populaire de Grenoble. Il était environ 19h30 quand un ou deux individus, juchés sur une moto de type T-Max, ont débarqué sur la place et ouvert le feu en direction d’un groupe de jeunes rassemblé dans un square. Une voiture, stationnée au bord d’un trottoir, a été criblée de balles mais personne n’a été touché dans la fusillade. 

Des cibles non identifiées

Selon plusieurs  témoins, une quinzaine de coups de feu ont été tirés. Une version confirmée par la police de Grenoble, pour qui les recherches s’avèrent compliquées: «On ne sait pas qui était visé par ces coups de feu. Quand nous sommes arrivés sur les lieux, il n’y avait plus personne», précise le commandant Josserand. Par ailleurs, les témoignages relatifs au(x) motard(s) sont discordants: «Certaines personnes nous parlent d’un tireur seul sur une moto et d’autres d’un passager qui l’accompagnait».

«On n’a rien vu et rien entendu»

Ce vendredi matin, il restait peu de stigmates des incidents de la veille sur la place, à peine quelques débris de verre. Dans les commerces alentours, des bars et des snacks essentiellement, l’heure n’était pas à la confidence. «On n’a rien vu et rien entendu», a déclaré le propriétaire d’une brasserie, repris par plusieurs clients. Dans un autre bar, un client raconte: «Je prenais tranquillement l’apéro quand j’ai entendu plusieurs coups de feu. Il faisait nuit, on n’y voyait pas grand-chose. Mais heureusement qu’il n’y avait pas beaucoup de monde dehors à ce moment-là, sinon le bilan aurait été lourd».

La police judiciaire a été saisie de l’enquête.