Tempête Qumeira: Revivez les événements de la journée de vendredi

C. B., B.D. avec AFP

— 

La tempête Qumeira, dans la nuit du 6 au 7 février 2014. 
La tempête Qumeira, dans la nuit du 6 au 7 février 2014.  — FRED TANNEAU / AFP

 

20h50: Fin de ce live. Merci de nous avoir suivis.
Sans faire de gros dégâts dans les 36 départements qui avaient été placés en vigilance orange vent violent ou inondation, la tempête Qumeira a privé d'électricité jusqu'à 70.000 foyers pendant la nuit.
En fin de journée la totalité des chantiers qui étaient pris en charge pour Qumeira ont été traités, a déclaré à l'AFP un porte-parole d'ERDF, parlant d'un retour à la normale.
Le passage de Qumeira n'a fait aucune victime, s'est félicité dans la matinée le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, lors d'une visite à Charleville.

19h42: Retour à la normale pour l'électricité
L'approvisionnement en électricité était revenu à la normale vendredi soir sur le tiers nord-ouest de la France, selon ERDF, après le passage dans la nuit de jeudi à vendredi de la tempête Qumeira qui avait privé jusqu'à 70.000 foyers. «La totalité des chantiers qui étaient pris en charge pour la tempête Qumeira ont été traités», a déclaré à l'AFP un porte-parole d'ERDF, la filiale d'EDF en charge du réseau de proximité, qualifiant la situation de «retour à la normale».

19H02: Le Cinéville de Quimper réouvert.
En raison des crues, le multiplexe avait dû annuler les premières séances de l'après-midi. Retour à la normale à 18 h.Soulagement pour l'équipe du Cinéville, le multiplexe est autorisé à fonctionner à partir de 18 heures. «La Préfecture vient de lever l’alerte crues sur la zone de la Providence. Les parkings et les voies d’accès vont être de nouveau accessibles.»
18h15: Le point vigilance de Météo France à retrouver par ici

16h55: Valls appelle à une grande vigilance
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a lancé, vendredi a Rethel (Ardennes), un appel a une «grande vigilance» face aux crues qui se profilent en Bretagne où deux départements sont en alerte rouge. «On peut comprendre la fatigue des habitants, des secouriste et la lassitude des élus... C'est une nouvelle épreuve pour la Bretagne et particulièrement Morlaix et Quimperle», a-t-il poursuivi.

16h30: Le point de l'après-midi.
Après le vent qui a privé des milliers de foyers d'électricité dans un tiers nord-ouest du pays, les inondations menacent vendredi la Bretagne, où deux départements, le Finistère et le Morbihan, sont désormais placés en vigilance rouge pour les crues. Sans faire de gros dégâts dans les 36 départements qui avaient été placés en vigilance orange vent violent ou inondation la tempête Qumeira a privé d'électricité jusqu'à 70.000 foyers pendant la nuit, chiffre ramené à 22.000 vers 12h00 ce vendredi par ERDF, qui a précisé que la plupart des usagers concernés se trouvent en Pays de la Loire.

16h08: Nos voisins du sud de l'Angleterre ne sont pas mieux lotis (images de la BBC).


14H15: L'étendue des dégâts à la mi-journée.

14h10: Encore 22.000 foyers privés d'électricité
Environ 22.000 foyers étaient toujours privés d'électricité vers 12H00 vendredi, a indiqué ERDF, après le passage dans la nuit de jeudi à vendredi de la tempête Qumeira sur le tiers nord-ouest de la France, avec des vents atteignant parfois les 120km/h sur les côtes.

11h20: Le zapping des villes touchées par la tempête.
 

Si la vidéo ne se lance pas, cliquez ici.
10h17: Six départements placés en vigilance orange, deux en vigilance rouge.
A 10h, Météo France a placé l'Oise, l'Aisne, la Somme, le Pas-de-Calais et le Nord en vigilance orange vents forts, l'Ille-et-Vilaine en vigilance orange crues, et le Morbihan et le Finistère en vigilance rouge crues.
>> La carte de vigilance est à visualiser ici.

10h10: Le Morbihan placé à son tour en vigilance rouge pour les crues, annonce Météo-France.
Météo-France a placé ce vendredi en vigilance rouge pour les crues le département du Morbihan en raison du risque de débordement du Blavet, un fleuve côtier qui se jette dans la mer à Lorient, et de l'Oust, un affluent de la Vilaine.

9h07: Le Finistère est toujours en vigilance rouge crues
Au moins jusqu'à 11h. Les vigilances «fortes précipitations» et «vagues-submersion» ont été levées.

 >> TÉMOIGNAGES - Vous êtes sur place? Comment vous organisez-vous face aux intempéries? Envoyez-nous vos photos et vidéos à contribution@20minutes.fr.

9h02: Paris ferme ses parcs
La Ville de Paris n'ouvrira pas ses parcs ni ses jardins aujourd'hui, en raison des vents forts, comme elle l'annonce dans ce tweet:
 

En raison de vents forts, les parcs et jardins sont fermés ce matin http://t.co/9feeQ2HNzT — Paris (@Paris) February 7, 2014

 
9h: Alerte orange pour vents violents.
La Bretagne, les Pays de la Loire, la Normandie, l'Ile-de-France, ainsi que les départements de la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres, de la Vienne, d'Eure-et-Loir, d'Indre-et-Loire, de Loir-et-Cher et du Loiret, les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, ainsi que les Ardennes et la Marne, sont en alerte orange pour des «vents violents» jusqu'à vendredi à 13h.

8h59: 55.000 foyers sans électricité.
Environ 55.000 foyers étaient privés d'électricité vers 8h ce vendredi matin, a indiqué ERDF. L'Ouest et notamment les Pays de la Loire, est la zone la plus touchée avec 25.000 foyers privés de courant. 12.000 logements en Normandie, 12.000 en région Centre et moins de 10.000 en région Ile-de-France étaient également non alimentés en électricité.
Au plus fort de la tempête, jusqu'à 70.000 clients ERDF s'étaient retrouvés privés de courant.
 
8h58: Après Pertra, Qumera
La tempête Qumeira est passée dans la nuit de jeudi à vendredi sur le tiers nord-ouest de la France, avec des vents atteignant parfois les 120 km/h sur les côtes. La Bretagne a été particulièrement frappée.
 

Après le vent qui a privé des milliers de foyers d'électricité dans un tiers nord-ouest du pays, les inondations menacent vendredi la Bretagne, où deux départements, le Finistère et le Morbihan, sont désormais placés en vigilance rouge pour les crues.

Sans faire de gros dégâts dans les 36 départements qui avaient été placés en vigilance orange «vent violent» ou inondation, la tempête Qumeira a privé d'électricité jusqu'à 70.000 foyers pendant la nuit, chiffre ramené à 22.000 vers 12h vendredi par ERDF, qui a précisé que la plupart des usagers concernés se trouvent en Pays de la Loire.

«Il n'y a aucune victime pour l'heure, c'est là l'essentiel», s'est félicité dans la matinée le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, lors d'une visite à Charleville.

En région parisienne, les rafales de vent ont arraché une antenne radio du toit d'un immeuble d'une trentaine d'étages à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), sans faire de victime. L'antenne radio, haute de plusieurs mètres, ne s'est pas écrasée sur le sol mais a heurté la façade de l'immeuble, dont elle a brisé des vitres.

La tempête se décalant vers la mer du Nord, Météo France a toutefois levé complètement sa vigilance orange «vent» en milieu de journée. Des rafales de 123 km/h ont été observées dans la nuit au cap de la Hève (Seine-Maritime) et à 111 km/h à Roissy (Val d'Oise).