Manif pour tous: Le statut du beau-parent pose problème

avec AFP

— 

Des jeunes manifestants anti-mariage pour tous, place de Denfert-Rochereau, dimanche 13 janvier. 
Des jeunes manifestants anti-mariage pour tous, place de Denfert-Rochereau, dimanche 13 janvier.  — LIONEL BONAVENTURE / AFP

La Manif pour tous «réagira» si le gouvernement reprend les mêmes projets sur la famille «en les saucissonnant», a déclaré vendredi Ludovine de La Rochère, après que le Premier ministre eut dit jeudi qu'il était prêt à examiner dès 2014 des aménagements proposés par le Parlement. 

«Nous allons demander un rendez-vous à Jean-Marc Ayrault, a annoncé sur RTL la présidente de La Manif pour tous, car nous sommes dans le dialogue». «Si nécessaire, nous serons dans la rue», a-t-elle ajouté, sans pour autant fixer de date. Ludovine de La Rochère a expliqué que le «statut du beau-parent lui posait problème» en demandant au gouvernement «de ne pas faire n'importe quoi avec la famille car celle-ci n'appartient à personne».

«Il n'y en a pas besoin»

Pour la présidente de La Manif pour tous, «il n'y a pas besoin d'un statut du beau-parent». Ce statut, selon ses défenseurs, permettrait de reconnaître des droits et des devoirs aux adultes qui élèvent des enfants qui ne sont pas les leurs. 

Mardi, Ludovine de La Rochère avait estimé que la décision du gouvernement de ne pas présenter cette année son texte sur la famille, combattu dimanche dans les rues de Paris et de Lyon par au moins 100.000 personnes, était «une première victoire pour les enfants et pour les familles».