Paris: La police traque un agresseur de Roms à l’acide

B. de V.

— 

La place de la République, à Paris, le 16 juin 2013.
La place de la République, à Paris, le 16 juin 2013. — V.WARTNER / 20 MINUTES

La police recherche un homme ayant agressé plusieurs fois des familles Roms vivant dans le 11ème arrondissement de Paris entre cet été et la mi-janvier, à coup de jets d'acide. Cette affaire est dévoilée par le site Médiapart.

L’histoire date déjà de l’été dernier mais de grandes traces blanches, signe d'un liquide qui a attaqué l'asphalte, sont encore visibles sur le trottoir de la rue du Temple, à deux pas de la place de la République, à Paris.

Il s’agit bien d’«acide», jeté depuis l'été dernier, sur les familles Roms qui passent la nuit sur cette portion de rue. «Il fait ça depuis cet été, affirme une commerçante. À l'époque, j'avais même prévenu la police. Mais on m'a rétorqué que sans flagrant délit, ils ne pouvaient rien faire.»

Les Roms quant à eux, refusaient de porter plainte. Jusqu’au 16 janvier dernier, date à laquelle l’affaire prend un nouveau tournant. Un bénévole de l'association Autremonde, surprend l'agresseur. «Le liquide était en train de ronger le matelas, un liquide noir» raconte-t-il à Mediapart, qui a recueilli son témoignage. Le couple d'une trentaine d'années a alors décidé de porter plainte.

«Ce mec, il est pire qu'Hitler»

L'agresseur, un trentenaire bien connu dans le quartier, habite rue Béranger, à quelques dizaines de mètres des familles Roms. «Ce mec, il est pire qu'Hitler, note un commerçant, qui l'aurait sommé plusieurs fois d'arrêter. Il pense que sa rue, son quartier, c'est son territoire, qu'il doit nettoyer.»

«Nous prenons l’affaire au sérieux. C’est très grave, a affirmé le commissaire en charge du dossier à Mediapart. Une plainte a été déposée, l’enquête est en cours. Il semble que ce soit le fait d’une personne isolée. Nous avons des pistes pour la retrouver.»

Actuellement, entre cinq et dix familles dorment chaque nuit aux alentours de la place de la République.