Une campagne contre l’«autismophobie»

SOCIAL L’autisme est un trouble du développement encore mal connu...

M.P.

— 

Campagne contre l'autismophobie.
Campagne contre l'autismophobie. — Capture d'écran

SOS Autisme lance une campagne de sensibilisation pour lutter contre les préjugés et les discriminations contre les personnes autistes. C’est notamment la militante Olivia Cattan, présidente de l’association Paroles de femmes et maman d’un enfant autiste qui a lancé cette campagne contre «l’autismophobie». «Il y a une telle trouille de l’autisme ici! De la peur, de la méconnaissance, aucune médiatisation positive. Ils sont 600.000, autant qu’il y a d’élus politiques… et on ne les voit nulle part!» témoigne-t-elle dans le Parisien ce mercredi.

Elle raconte les difficultés pour scolariser les enfants, ou les inscrire dans un club de sport. Olivia Cattan rappelle que 80% des enfants autistes ne sont pas scolarisés, faute d’auxiliaires de vie, et qu’1% des enfants autistes ont une licence sportive contre 25% en Chine.

La France sanctionnée par l’Europe?

De fait, pour sensibiliser l’opinion, l’association a enrôlé des personnalités, tels Marc Lavoine, Jean Dujardin ou Carla Bruni, qui parraineront un enfant autiste. Et une plateforme téléphonique, SOS autismophobie (0820 71 00 54) est mise en place pour les familles, qui peinent parfois à gérer le quotidien. Les familles s'estimant discriminées pourront ainsi saisir l'association et «avec notre équipe d'avocats, nous engagerons une procédure pénale afin de faire valoir le droit de la personne autiste discriminée», a expliqué à l’AFP Olivia Cattan.

D’après Metro, le Conseil de l’Europe va condamner ce mercredi la France pour sa prise en charge défaillante des personnes atteintes d’autisme.