#safedanslarue, quand les femmes partagent leurs conseils pour se sentir en sécurité dans la rue

SOCIETE La discussion a mobilisé Twitter, ce mardi, alors que de nombreuses femmes disent avoir peur de se déplacer seules la nuit...

P.B.

— 

Une femme marche dans une rue parisienne.
Une femme marche dans une rue parisienne. — K.TRIBOUILLARD/AFP

Le hashtag est efficace, la campagne, spontanée, et le malaise, bien réel. Mardi, des twitteuses ont pris d'assaut le réseau social pour pousser un coup de gueule contre leur sentiment d'insécurité lorsqu'elles marchent seules dans la rue, surtout la nuit. Et pour partager leurs techniques afin de se sentir plus «safe».

Tout est parti d'un tweet de la blogueuse féministe CrêpeGeorgette, mardi après-midi. Dans sa liste de 22 commandements pour lutter contre le sexisme, elle donne notamment ce conseil aux hommes: «3. dans la rue la nuit si une femme est seule, je la dépasse vite en me mettant sur le trottoir d'en face pour montrer que tout est safe.» Rapidement, les trolls s'en mêlent et deux jeunes femmes, @mrsxroots et @The_Economiss, lancent le hashtag #safedanslarue.

Les témoignages de femmes affluent alors par centaines. Il y a la peur du pervers qui les touche dans le métro, de l'inconnu qui les suit jusqu'à chez elle, du groupe qui traîne au coin de la rue. Les «techniques» se recoupent: la clé dans la main au cas où, le pas pressé, les écouteurs sans musique pour avoir l'air occupée mais rester aux aguets, jusqu'à la bombe lacrymo «en gel, pour être utilisée à l'intérieur».

Si plusieurs hommes compatissent, certains dénoncent «l'amalgame» et d'autres rappellent que les femmes ne sont pas les seules victimes d'agressions. Le débat est ouvert.

>> Scrollez dans cette timeline pour revivre les échanges

 

 Mesdames, vous sentez-vous #safedanslarue? Avez-vous développé des techniques pour être –ou vous sentir– en sécurité? Messieurs, comprenez-vous ce sentiment? Le partagez-vous? Dites-le-nous ci-dessous ou tweetez-nous @20minutes.