Plan Cancer: Hollande veut un «programme national de réduction du tabagisme» avant l'été

SANTÉ e montant de ce troisième plan contre le cancer, 1,5 milliard d'euros, est équivalent à celui du précédent conduit par Nicolas Sarkozy...

avec AFP

— 

François Hollande, le 24 janvier 2014 à Rome (Italie).
François Hollande, le 24 janvier 2014 à Rome (Italie). — FILIPPO MONTEFORTE / POOL / AFP

Le président François Hollande a annoncé mardi que le troisième plan de lutte contre le cancer (2014-2019) serait doté de 1,5 milliard d'euros, dont près de la moitié (730 milliards) financeront des mesures nouvelles.

Le montant financier alloué à ce troisième plan, placé sous le signe de la lutte contre les inégalités, est à peu près équivalent au précédent conduit par Nicolas Sarkozy, a précisé l'entourage du président de la République.

Il a par ailleurs indiqué qu'il souhaitait étendre à «80% des femmes» le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un programme national de réduction du tabagisme avant l'été

«Le cancer du col de l'utérus fera également l'objet d'un dépistage systématique. Il atteint aujourd'hui 3.000 femmes et provoque plus de 1.000 décès chaque année. Dès lors, la généralisation du frottis (test de dépistage) tous les trois ans pour 80% des femmes contre 60% aujourd'hui réduira la mortalité de 30% en dix ans», a déclaré François Hollande, qui a également annoncé le doublement «d'ici cinq ans» de la «couverture vaccinale» contre ce cancer, «ce qui permettra son éradication à terme».

Sur le volet du tabac, le président a demandé à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de présenter «avant l'été un programme national de réduction du tabagisme».

François Hollande a précisé que les hausses du prix du tabac se poursuivraient mais que désormais «les recettes supplémentaires abonderont un fonds dédié à la recherche, à la prévention et à la prise en charge du cancer».