Service de covoiturage: «Nous voulons devenir la manière de se déplacer privilégiée de tous les Parisiens»

INTERVIEW La société de VTC Uber élargit son offre avec UberPOP, un service de covoiturage urbain lancé à partir de ce mercredi...

Propos recueillis par Mathieu Gruel

— 

L'appli Uber facilite le covoiturage, le 04 février 2014.
L'appli Uber facilite le covoiturage, le 04 février 2014. — CHARLOTTE GONTHIER/20 MINUTES

Du nouveau pour se déplacer. A partir de ce mercredi, les Parisiens pourront compter sur une nouvelle offre de covoiturage urbain, pour effectuer leurs trajets dans la capitale. Proposé par la société de Voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) Uber, le service a été présenté à 20 Minutes par Pierre-Dimitri Gore-Coty, son directeur France.

>> Quelle place pour ce nouveau service à Paris? C’est à lire par ici

UberPOP, c’est quoi?

Il s’agit d’un nouveau service de covoiturage urbain. Il doit permettre de faire des trajets dans Paris et jusqu’en proche banlieue, à partir d’un tarif minimum de 4 euros. En moyenne, il faudra compter douze euros pour un parcours allant du centre de Paris vers les portes de la ville, par exemple.

Comment cela va-t-il fonctionner?

Le but est de mettre en relation des particuliers, conducteurs et passagers, en temps réel via notre application mobile sur smartphone. Pour cela, nous sélectionnons des conducteurs à qui l'on confie un téléphone connecté à notre plateforme. Dès qu'ils s'y connectent, ils sont géolocalisés et peuvent alors être sollicités par les clients. Leur rémunération se fera à la commission, en fonction du trajet effectué.

Combien y aura-t-il de chauffeurs?

Pour l'instant, une dizaine, pour ce lancement. Il ne s'agit pas de conducteurs professionnels mais bien de particuliers, qui seront donc au volant de leur véhicule personnel. Nous les avons rencontrés et sélectionnés un par un et ils doivent être titulaires du permis de conduire depuis au moins trois ans et avoir un casier judiciaire vierge. Leur nombre pourra ensuite évoluer, mais il s'agira d'une question d'équilibre entre l'offre et la demande.

Cette offre, plutôt populaire, tranche avec ce que vous proposiez jusqu'à présent...

C'est vrai que nous sommes arrivés en France avec un service très haut de gamme. Nous voulons maintenant changer la perception que les gens ont de nous. En nous ouvrant à plus de monde et en devenant la manière de se déplacer privilégiée de tous les Parisiens.

D'ailleurs, pourquoi avoir choisi Paris pour ce lancement?

Ce service est né en 2012 aux Etats-Unis et il existe depuis dans une quinzaine de villes dans le monde. Mais Paris est la première ville en Europe où nous le lançons. Du coup, on a eu beaucoup de retour de gens qui avaient déjà essayé le service ailleurs. Et puis, à Paris, l'économie collaborative fonctionne très bien. Ça aussi, ça nous a donné confiance pour ce lancement. Reste à voir la réaction des consommateurs.