Landes: Des ossements de deux nourrissons découverts dans un sac

FAITS DIVERS Il s'agirait des os du bébé noyé dans un lac des Landes par sa mère en décembre et de ceux d'un autre enfant né un an plus tôt...

B.D. avec AFP

— 

Carte de localisation de Saint-Loubouer, dans les Landes, où ont été découverts des ossements de nourrissons le 4 février 2014.
Carte de localisation de Saint-Loubouer, dans les Landes, où ont été découverts des ossements de nourrissons le 4 février 2014. — IDE

Des ossements de deux bébés ont été retrouvés lundi par des gendarmes à proximité d'une ferme à Saint-Loubouer, au sud de Mont-de-Marsan, dans les Landes, a-t-on appris ce mardi de source judiciaire.

Les ossements, qui doivent être autopsiés mercredi, se trouvaient dans un sac. Ils ont été découverts dans le cadre d'une instruction judiciaire pour un infanticide ayant déjà conduit à la mise en examen d'une femme de 28 ans, fin décembre, a précisé cette source, en confirmant une information révélée par RTL. L'enquête judiciaire avait été ouverte à la suite d'aveux de cette femme, placée en garde à vue le 26 décembre pour s'expliquer sur la disparition d'un bébé auquel elle avait donné naissance trois mois plus tôt, en septembre.

Elle a avoué avoir laissé le bébé se noyer

La justice avait été alertée par les services de protection de l'enfance, eux-même saisis par la mère du compagnon de cette femme, qui cherchait à adopter le bébé après avoir appris par son fils qu'il avait été abandonné. Mais aucune trace de l'enfant n'avait été retrouvée. Placée en garde à vue, la mère avait fini par avouer qu'elle avait laissé le bébé se noyer dans un lac des Landes, mais le corps de l'enfant, que ses parents n'avaient pas déclaré, n'avait pas été retrouvé.

Les investigations menées par la Brigade de recherches de la gendarmerie de Mont-de-Marsan, co-saisie avec la Section de recherches de la gendarmerie de Pau, ont conduit les enquêteurs à l'arrière d'une ferme familiale où les ossements ont été découverts. Il s'agirait des os du bébé recherché dans le lac et de ceux d'un autre enfant, également un nourrisson, né un an plus tôt.

La mère infanticide présumée n'a pas encore été entendue sur cette découverte, a-t-on précisé de source proche du dossier. Elle a trois autres enfants, un garçon de six ans et deux fillettes de 5 et 2 ans.