Recul de la loi famille: La Manif pour tous crie victoire, la gauche est consternée

M.P.

— 

Des participants à «La Manif pour tous», le 2 février 2014, place de L'Ecole militaire (7e)
Des participants à «La Manif pour tous», le 2 février 2014, place de L'Ecole militaire (7e) — VINCENT WARTNER/20MINUTES

La Manif pour Tous crie victoire. Non pas pour avoir réussi à mobiliser entre 80.000 et 500.000 personne dimanche à Paris, mais parce que le gouvernement, à la fin d’une journée de lundi riche en cafouillage et reculade, a annoncé que le projet de loi famille ne serait pas examiné en 2014 comme prévu.

Une assertion qui vient après celle de Manuel Valls dans la matinée, confirmée par Matignon, et qui avait déjà un petit gout de victoire: le gouvernement rejetterait tout amendement instaurant la PMA ou la GPA. 

Le compte officiel de la «Manif pour tous» ne boude pas son plaisir:

Un porte-parole de la «Manif pour tous» encourage même ses ouailles à aller plus loin:

Christine Boutin pousse également ses partisans à continuer le combat:

La décision de Matignon a parfois provoqué la colère, comme celle de l'élu parisien d'EELV Julien Bayou:

Ou celle teintée d'ironie, probablement légèrement désespérée de l'ex-dircom adjoint du PS Valério Motta:

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche (PG), a jugé que la gauche était «trompée, répudiée», après cette décision, appelant à des «élections punition».

Pour Emmanuelle Cosse, la nouvelle patronne d'Europe Ecologie-Les Verts, il s'agit d'un «renoncement consternant». L'association Osez le féminisme regrette: «La mobilisation des anti-égalité ne tarit pas. Retrait d’enfants de certaines écoles, mobilisation hier après-midi  l’extrême droite et les réactionnaires ont trouvé leurs deux principaux mots d’ordre -"contre le genre et la PMA" et leur principale cible: l’égalité femmes-hommes. Face à cela, nous assistons à un véritable bal des renoncements de la part du gouvernement.»

Voir la vidéo réalisée par l'AFP sur le sujet: