Qualifié de «néonazi», un proche de Marine Le Pen poursuit le livre de Frédéric Haziza

avec AFP

— 

Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen, a poursuivi lundi devant la justice le livre Vol au-dessus d'un nid de fachos (Fayard), dans lequel il est qualifié de «néonazi» et «négationniste» par le journaliste Frédéric Haziza, dont l'avocat a enfoncé le clou.

Lors de l'audience de référé au tribunal de grande instance de Paris, l'avocat de Frédéric Chatillon, Roland Bonnefoy, a demandé la suppression des passages litigieux et à titre subsidiaire l'insertion d'un encart dans l'ouvrage, paru le 15 janvier.

Frédéric Chatillon a «un passé que d'aucuns estiment chargé et sulfureux», ancien président du Gud (groupe étudiant d'extrême droite), «ce qu'il ne renie en aucune manière», «mais c'était il y a plus de 25 ans», a fait valoir Me Bonnefoy.

Aujourd'hui quadragénaire et père de six enfants, dirigeant une entreprise de communication qui travaille pour le FN, son client peut «craindre pour sa sécurité personnelle et celle de sa famille». Selon lui, l'emploi des termes qu'il juge injurieux équivaut à condamner son client à «une sorte de mort sociale», dans un «contexte tendu».